CAN 2022 : Entre la Côte d'Ivoire et d'Egypte, c'est toujours le même qui gagne (grâce à Salah)

FOOTBALL Les Pharaons se sont imposés lors de la séance de tirs au but après un match agréable malgré le score vierge (0-0)

J.L. avec AFP
— 
Et à la fin, c'est l'Egypte qui gagne face à la Côte d'Ivoire.
Et à la fin, c'est l'Egypte qui gagne face à la Côte d'Ivoire. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

L’Égypte a battu la Côte d'Ivoire (0-0, 5 t.a.b. à 4) pour la neuvième fois sur dix à la Coupe d’Afrique, mercredi à Douala, l’excellent Mohamed Salah transformant le tir au but qui a envoyé son équipe vers un quart de finale contre le Maroc. Malédiction ! Pour la troisième fois sur trois, les « Éléphants » ont perdu une séance de tirs au but contre l'  Égypte, après la finale 2006 et le quart de finale en 1998.

L’histoire devait se terminer avec un gardien remplaçant héros. Soit Mohamed Abou Gabal dit Gabaski, qui a relayé à la 88e minute Mohamed El Shenawy, blessé, soit Badra Ali Sangaré, titularisé au début du tournoi après la suspension de Sylvain Gbohouo pour un contrôle antidopage. L’Égyptien Gabaski a cueilli le tir trop mou d’Éric Bailly, et Salah a pu transformer le dixième « péno », au bout d’une rencontre spectaculaire, avec des balles de match de part et d’autre.



Les deux équipes ont cherché le KO avant la séance fatidique

Malgré l’absence de but, les deux équipes ont proposé un spectacle emballant pour l’avant-dernier match sur la pelouse abimée du stade de Japoma​. La CAF a en effet annoncé en cours de rencontre que deux matchs de ce stade étaient déplacés vers Amadou-Ahidjo, à Yaoundé. Il n’est pas sûr qu’il faille incriminer le terrain pour cela, mais plusieurs joueurs se sont blessés pendant ce match.

La Côte d’Ivoire a perdu son meneur Franck Kessié, avant même la demi-heure de jeu, remplacé par « l’ancien » Serey Dié (30e). Côté Égyptien, le milieu Hamdy Faty est sorti à la 84e et le gardien Mohamed El Shenawy à la 88e, remplacé par Gabaski.

Malgré cette pelouse, les acteurs ont offert de nombreuses actions, une frappe d’Omar Marmoush sur la transversale (17e) puis une de Salah sous la barre, boxée par Sangaré (21e). Les Éléphants ont pris l’ascendant et se sont à leur tour montrés dangereux et créé plusieurs occasions, notamment cette tête de Sébastien Haller cueillie sous la barre par Mohamed El-Shenawy (70e). En prolongation, les deux équipes ont continué à chercher le KO, avec une énorme occasion chacune, pour Ahmed Sayed « Zizo » (98e) et pour Ibrahima Sangaré (104e).

Malgré ces tentatives, le match s’est joué sur le tir au but mal exécuté de Bailly, offrant un ultime plaisir à Salah : Bailly joue à Manchester United, le grand rival de Liverpool…