PSG : Deux mois après l’affaire, Kheira Hamraoui et Aminata Diallo sont enfin « opérationnelles »

FOOT L’entraîneur parisien Didier Ollé-Nicolle a indiqué que les deux joueuses postulaient pour le match de Coupe de France dimanche à Dijon

N.S. avec AFP
— 
Kheira Hamraoui est sur le point de retrouver la compétition.
Kheira Hamraoui est sur le point de retrouver la compétition. — Tim Nwachukwu / Getty Images North America / AFP

Depuis l’agression de Kheira Hamraoui, le 4 novembre dernier, la milieu de terrain du Paris Saint-Germain n’a toujours pas rejoué. Pas plus que sa coéquipière Aminata Diallo, gardée à vue   avant d’être relâchée sans aucune charge retenue contre elle dans cette affaire. Les deux internationales françaises sont désormais « opérationnelles » pour jouer dimanche à Dijon, en 16es de finale  de Coupe de France, malgré « des petits bobos de reprise avant la trêve ».

Ces mots sont de Didier Ollé-Nicolle, l’entraîneur parisien qui s’est exprimé ce vendredi lors d’une conférence de presse en ligne. Si elles peuvent prétendre « comme tout le monde » à une place parmi les 16 joueuses qui seront convoquées, « il ne faut pas non plus oublier que l’une et l’autre n’ont pas joué depuis deux mois et demi », a nuancé le technicien, rappelant qu’en leur absence, « des joueuses ont fait le job, notamment des jeunes ».

« Tout le monde y a laissé des plumes »

« Avec du recul, je peux vous dire que ça a été perturbant pour les filles concernées et pour le groupe, tout le monde y a laissé des plumes », a poursuivi l’entraîneur, désireux de tourner la page. « Il faut rester sur le qui-vive, rien n’est réglé sur le plan judiciaire. Mais je considère que tout le monde repart sur un pied d’égalité » d'un point de vue sportif.

« On a subi les événements. Aujourd’hui, je ne veux plus subir comme entraîneur, que ce soit de la part du PSG, de la justice ou de l’extérieur », a ajouté le technicien, arrivé en début de saison sur le banc de touche des championnes de France en titre.