Journal du mercato : Le Barça sur la piste d’Anthony Martial… Troyes rêve de Blaise Matuidi…

FOOTBALL Les dernières infos du mercato, c’est par ici

N.S.
— 
Le séjour de Blaise Matuidi à Miami touche à sa fin.
Le séjour de Blaise Matuidi à Miami touche à sa fin. — Mark Humphrey / AP / Sipa

Jeudi 6 janvier

Anthony Martial prêt à creuser un tunnel jusqu’à Barcelone

Depuis quelques mois, le vestiaire de Manchester United ressemble  au pénitencier de Fox River dans Prison Break. Et Anthony « Scofield » Martial fait partie des joueurs bien destinés à s’évader.  Selon le quotidien catalan Sport, le FC Barcelone pourrait l’y aider.

Le club cherche un avant-centre de niveau international. Malgré tous ses efforts pour s’échapper, Alvaro Morata, cible prioritaire, est pour l’heure retenu par la Juventus. Les Blaugrana pourraient se faire prêter le Français de 26 ans pendant six mois avant d’éventuellement lâcher 40 millions pour l’acheter. Un club fauché qui aligne les lingots sans barguigner. Au niveau du scénario, côté Barça, on est davantage sur La Casa de Papel.

Matuidi de retour au bercail ?

Ce serait un énorme coup pour Troyes, le promu qui bataille pour son maintien en Ligue 1. Selon L’Est Eclair, Blaise Matuidi pourrait revenir dans son premier club professionnel, qu’il a quitté à l’été 2007. Le champion du monde 2018 n’est plus forcément en odeur de sainteté à l’Inter Miami et, selon un proche du joueur cité par le quotidien régional, l’hypothèse d’un retour au bercail est « crédible ».

Reste qu’outre le choc thermique, le défi pour l’Estac est de taille : le club appuyé par le puissant City Group va devoir casser la tirelire pour s’offrir le milieu de 34 ans, qui n’a pas seulement rejoint la Floride en 2020 pour le soleil et son amitié avec David Beckham, le propriétaire de la franchise.



Bernardoni, roi de l’autodérision

Entre des Jeux olympiques passés à compter les buts encaissés et une demi-saison pourrie à Angers, avec une infection pulmonaire puis la perte de sa place de titulaire, Paul Bernardoni sort d’une sale période. Mais le gardien de 24 ans a gardé la bonne humeur qu’il partage avec plaisir sur les réseaux sociaux.

Prêté à Saint-Etienne, comme son coéquipier Sada Thioub, l’ancien portier nîmois s’est dit « fier d’inscrire [son] nom à la [déjà longue] liste des gardiens chauves de l’ASSE ». Après Janot, Ruffier et Moulin, Bernardoni va surtout essayer de participer à l’opération sauvetage des Verts de Pascal Dupraz, bons derniers de Ligue 1.