Francky sauve son entraîneur... Messi est parfois banal...

FOOT Le tour des stades européens...

R.S.

— 

L'entraîneur du Bayern Munich (à gauche) salue la performance de Franck Ribéry lors du match face à l'Eintracht Francfort, le 11 avril 2009.
L'entraîneur du Bayern Munich (à gauche) salue la performance de Franck Ribéry lors du match face à l'Eintracht Francfort, le 11 avril 2009. — A.Beier/REUTERS

Tout ce qu'il faut retenir de ce week-end footballistique, sur les pelouses de Premer League, de Liga, de Serie A et de Bundesliga...

Messi sait aussi être banal


C’est très rare, mais Lionel Messi n’est pas toujours étincelant sur un terrain de football. Samedi, l’ailier argentin s’est même montré décevant face au Recreativo Huelva. En seconde période, il rate un penalty qui aurait pu alourdir le score face à un mal classé du championnat (2-0). A la décharge du Barça, habitué aux scores fleuves en championnat, Eto’o, Xavi et Touré n’étaient pas titulaires au coup d’envoi. Cela n’a pas empêché les Blaugrana d’inscrire le but le plus rapide de la saison grâce à Inesta, après 46 secondes de jeu. Pas de quoi impressionner Jean-Claude Darcheville, le recordman de la L1 cette année (26 secondes).



Le foot espagnol en v.o., c’est ici…



Macheda, le récidivise

Après Ole Gunnar Solkjaer, Manchester United s'est trouvé un nouveau «super sub» ou remplaçant de luxe. Comme face à Aston Villa la semaine dernière, le jeune Federico Macheda a offert aux Red Devils le but de la victoire en championnat, face à Sunderland (2-1), en déviant la frappe de Michael Carrick, une minute seulement après son entrée en jeu. Suffisant pour reprendre à Liverpool la tête du championnat.

Des nouvelles de David N’Gog



Tout roule chez les reds pour l’ancien parisien. Entré en jeu à cinq minutes de la fin face à Blackburn, il inscrit le quatrième but de Liverpool dans les arrêts de jeu. Son troisième but personnel cette saison, en 14 apparitions.



Le foot anglais en v.o., c’est ici…


Mexès voit toujours rouge



Philippe Mexès est peut-être jaloux de Cyril Rool et sa belle collection de cartons rouges. Samedi, lors du derby romain face à la Lazio, le défenseur central de la Roma été exclu pour la neuvième fois depuis son arrivée en Italie. A un quart d’heure de la fin, il quitte ses coéquipiers suite à une altercation avec Matuzalem. Rouge direct et une défaite 4-2 qui n’aide pas la Roma à aller chercher une place européenne.

Le foot italien en v.o., c'est ici...

Ribéry, ce sauveur

Jürgen Klinsmann peut lui taper dans la main, l’embrasser, le remercier et même lui baiser les pieds. Surtout le droit. Parce qu’en ouvrant le score face à Francfort, d’une frappe magistrale à 25 mètres, «Kaiser Franck» a peut-être sauvé la tête de son entraîneur. Après les deux humiliations concédées en une semaine face à Wolfsburg (1-5) et au Barça (0-4), la presse allemande plaçait l’ancien sélectionneur de la Mannschaft sur un siège éjectable. Cette victoire 4-0 à l’Allianz Arena lui offre au moins un sursis. Merci Francky.

Le foot allemand en v.o., c’est ici...