Dortmund-Bayern : Une enquête ouverte contre Bellingham après ses insinuations sur l’arbitre

FOOTBALL Excédé par l'arbitrage, le jeune milieu de terrain du Borussia a rappelé les antécédents de l'arbitre Felix Swayer, mêlé au plus grand scandale de matchs truqués ayant secoué le foot allemand en 2005

N.C. avec AFP
— 
Le jeune milieu de terrain anglais de Dortmund Jude Bellingham, lors du match contre le Bayern Munich, le 4 décembre 2021.
Le jeune milieu de terrain anglais de Dortmund Jude Bellingham, lors du match contre le Bayern Munich, le 4 décembre 2021. — Martin Meissner/AP/SIPA

La commission de discipline de la Fédération allemande de football (DFB) a ouvert lundi une enquête contre le jeune milieu de terrain anglais de Dortmund Jude Bellingham, qui a soupçonné samedi de tricherie l’arbitre du match Dortmund-Bayern (2-3). Dans un premier temps, le joueur de 18 ans devra présenter lui-même ses arguments. La commission décidera ensuite si elle le poursuit ou non.

« Si vous regardez un grand nombre de décisions durant la partie… Qu’est-ce qu’on peut attendre si vous donnez à un arbitre qui a truqué des matchs dans le passé la rencontre la plus importante d’Allemagne à siffler ? », avait lancé après le coup de sifflet final l’attaquant anglais sur la chaîne norvégienne Viaplay.

Soupçons de corruption

Felix Swayer, l’arbitre du « Klassiker » remporté par le Bayern grâce à un penalty controversé, avait été mêlé en 2005 au plus grand scandale de matchs truqués ayant secoué le football allemand, lorsque le directeur de jeu Robert Hoyzer avait avoué avoir influencé le résultat de plusieurs matchs de coupe d’Allemagne, pour le compte d’une mafia de paris truqués.

Jeune arbitre de touche, Swayer était soupçonné d’avoir été au courant et même d’avoir accepté 300 euros de Hoyzer. Il avait été suspendu six mois, mais l’instruction n’avait jamais prouvé sa participation active à un truquage de match.

Péno pour le Bayern, pas pour le Borussia

Le Borussia Dortmund a décidé de protéger son joueur : « Il a 18 ans et il a pris la parole après un match très chaud et plein d’émotions, on va le soutenir », a déclaré dimanche le directeur sportif de Dortmund Michael Zorc.

Felix Zwayer et son assistant vidéo se sont retrouvés au cœur d’un virulent débat après le match. Ils n’ont pas bronché lorsque Lucas Hernandez​ (Bayern) a commis une faute dans la surface qui aurait pu valoir un penalty à Dortmund en première période. Mais, sur l’injonction de son assistant, l’arbitre est venu visionner sur écran la faute de main de Mats Hummels, qu’il n’avait pas sifflée dans un premier temps, et a finalement accordé le penalty, provoquant la fureur des joueurs et du staff de Dortmund.