FC Nantes-OM : Avec Gerson et Payet en feu, Sampaoli a-t-il trouvé la recette pour prendre la place de dauphin du PSG en Ligue 1 ?

LIGUE 1 Beaucoup plus convaincant dans le jeu, l’OM a nettement dominé le FC Nantes, avec Gerson et Payet en pleine bourre. Une victoire qui permet à Marseille de retrouver la place de dauphin du PSG au classement de Ligue 1. La sauce Sampaoli a pris à Nantes

Pierre-Alexandre Aubry
— 
En marquant l'unique but marseillais à Nantes, Gerson a été l'un des grands artisans de la victoire de l'OM.
En marquant l'unique but marseillais à Nantes, Gerson a été l'un des grands artisans de la victoire de l'OM. — S. Salom-Gomis
  • L’OM a battu le FC Nantes (1-0) mercredi soir, lors de la seizième journée de Ligue 1.
  • Gerson et Payet ont réalisé une grosse prestation à la Beaujoire.
  • Marseille occupe désormais la 2e place au classement de Ligue 1 et peut espérer y rester avec ce niveau de jeu.

Certes, le score est le même que celui de dimanche dernier face à l’ESTAC (1-0). Mais dans le contenu, l'OM de mercredi soir, à Nantes, a montré qu’il était capable de faire beaucoup mieux dans le jeu. Dans un système tactique à la Sampaoli, avec Payet en pointe, Rongier latéral, ou Gerson permutant avec Payet, les joueurs de l’OM ont démontré de belles qualités de jeu. Dans la percussion, avec notamment un Amine Harit bouillant sur son côté. Dans les permutations entre les joueurs, causant très souvent le trouble dans la défense nantaise. Mais aussi avec de fortes individualités : Payet et Gerson les premiers. Les grands artisans de cette victoire marseillaise. « J’ai vu un joueur impliqué, qui est un peu notre fer de lance. Il est engagé, il suit cette idée de jeu, il la défend et il l’applique constamment », a lancé Jorge Sampaoli en conférence de presse, au sujet de Dimitri Payet.

Quant à Gerson, auteur du (superbe) but marseillais, Sampaoli n’est pas avare de compliments à son sujet : « C’est exactement la version de Gerson qu’on veut voir. Il a été porté vers l’attaque. Il s’est montré très actif. C’est pour ça qu’on a parié sur lui ». Des individualités qui ne font oublier pour autant la force qu’a dégagé ce collectif à la Beaujoire. Car le score ne reflète pas la nette domination marseillaise face à Nantes.

« On montre à nos adversaires directs qu’on est là »

Avec 70 % de possession de balle, l’OM a buté à de nombreuses reprises sur le portier nantais, Alban Lafont, qui a encore sorti un gros match. « Il faut gagner en efficacité, être plus tranchant, éviter de souffrir dans les transitions et surtout prendre du plaisir à chaque fois en jouant de cette manière », estime le coach marseillais. Il s’est montré plus que satisfait de la prestation de ses joueurs : « Ça me remplit de joie de revoir cette version de l’OM, c’est la version qu’on construit et qu’on souhaite voir. On essaye de mettre ce jeu en place à chaque match. »

Résultat : l’OM occupe désormais la deuxième place au classement de Ligue 1, derrière l’ogre parisien. « C’était super important de prendre des points », lance Valentin Rongier, auteur d’une excellente prestation face à son ancien club. « Surtout au vu des autres résultats. Il fallait enchaîner et on montre à nos adversaires directs qu’on est là. C’est important de rester dans la course ». La victoire est courte, mais le pas en avant est immense. Au niveau comptable mais aussi, et surtout, au niveau du jeu produit par l’OM.