PSG - Nice : Et si les Aiglons étaient encore trop jeunes pour viser aussi haut ?

FOOTBALL Actuels troisièmes de la Ligue 1, les joueurs de l’OGC Nice sont attendus au Parc des princes alors qu’ils traversent une période moins faste

Fabien Binacchi
— 
Les joueurs de l'OGC Nice pendant un entraînement fin juillet 2021 (Illustration)
Les joueurs de l'OGC Nice pendant un entraînement fin juillet 2021 (Illustration) — L. Urman / Sipa
  • Troisièmes assez inattendus de la Ligue 1 avant leur rencontre choc avec le PSG, les Aiglons peinent à assumer ce podium.
  • « Ce groupe est encore en construction, analyse Patrice Alberganti, un ancien joueur du Gym. On a un léger problème d’expérience, notamment quand il s’agit de jouer contre un bloc bas. »
  • « Ils peuvent renverser des matchs, mais on ne sent pas encore une équipe qui est programmée pour être deuxième », constate aussi l’ancien milieu rouge et noir Roger Ricort.

Parfois flamboyants mais aussi souvent imprévisibles. Troisièmes assez inattendus de la Ligue 1 avant leur rencontre choc avec le PSG, ce mercredi soir au Parc des princes, les Aiglons ont gagné cette saison, mais se sont aussi souvent pris les pieds dans le tapis. Assez inexplicablement d’ailleurs. Comme face à Montpellier le 7 novembre (0-1) ou encore à domicile contre Metz samedi (0-1). « Erreur défensive », « brouillon offensif » ou « manque de relations entre les joueurs », étaient notamment relevés par Christophe Galtier.

Et si le groupe formé par le nouvel entraîneur de Nice était encore tout simplement trop vert pour s’assurer, sans sourciller, une place stable dans le trio de tête ? « Ce groupe est encore en construction, analyse l’ancien joueur du Gym Patrice Alberganti. On rencontre un léger problème d’expérience, notamment quand il s’agit de jouer contre un bloc bas. Et ça arrive souvent. On est confronté à des matchs où les équipes adverses ne viennent à Nice que pour défendre. Ça devra faire partie de l’apprentissage. »

Première saison en Ligue 1 pour Bard, deuxième pour Gouiri

Le groupe doit encore s’accorder, d’autant plus qu’il « y a aussi certains joueurs qui sont aussi jeunes ». « Dans cet effectif, il ne faut pas oublier que Melvin Bard joue sa première saison en Ligue 1 et que pour Amine Gouiri, c’est sa deuxième, poursuit le consultant pour la radio France Bleu azur. Il y a plein de joueurs qui émergent, et qui sont là pour justement engranger l’expérience nécessaire pour savoir jouer sur des phases de transition. »

Les « anciens » Mario Lemina, Dante ou encore Andy Delort sont là pour assurer le tempo et une certaine maturité, mais pas suffisamment peut-être pour s’assurer d’accrocher le podium sur du long terme. « Ils sont capables de faire un coup, mais ils ne sont pas encore capables d’assurer sur 90 minutes trois fois d’affilée, tranche aussi l’ancien milieu rouge et noir Roger Ricort. Ils peuvent renverser des matchs, mais on ne sent pas encore une équipe qui est programmée pour être deuxième. Elle ne maîtrise pas complètement son sujet, que ce soit sur les entames de match ou en termes de confiance en général. »

Les qualités pour tenir une place européenne

L’équipe, si Christophe Galtier parvient à faire les ajustements encore nécessaires, a les moyens d’aller chercher une place européenne dès cette saison. Reste à savoir laquelle exactement. « L’équipe a quand même les qualités pour, assure Patrice Alberganti. Nice a notamment les arguments nécessaires au niveau de la qualité du contre. »

Une qualité qui pourrait pourquoi pas permettre au Gym de créer l’exploit contre le PSG. « C’est Paris qui va avoir la possession de balle, c’est Paris qui va faire l’essentiel. Et l'OGC Nice pourrait mettre son jeu en place plus facilement. Le profil du PSG peut aider à le club à produire un match très intéressant », lâche l’ancien joueur. Réponse à partir de 21 heures, et à suivre en live sur 20 Minutes.