Stade Rennais-Strasbourg : « Il a marqué le club pour l’éternité »… Les supporters n’ont pas oublié Julien Stéphan

FOOTBALL Désormais sur le banc du club alsacien, Julien Stéphan fait son grand retour au Roazhon Park ce dimanche après-midi

Jérôme Gicquel
— 
Désormais coach du Racing Club de Strasbourg, Julien Stéphan va retrouver le Roazhon Park ce dimanche après-midi.
Désormais coach du Racing Club de Strasbourg, Julien Stéphan va retrouver le Roazhon Park ce dimanche après-midi. — Daniel Cole/AP/SIPA
  • Après ses victoires face à Paris et Metz, Rennes veut poursuivre sur sa lancée en Ligue 1 avec la réception de Strasbourg ce dimanche après-midi.
  • La rencontre sera marquée par les retrouvailles entre Julien Stéphan et son ancien club.
  • Dans la capitale bretonne, le nouveau coach de Strasbourg a acquis le statut de légende après la victoire des Rouge et Noir en Coupe de France.

Quand le calendrier de la saison a été dévoilé le 25 juin, nul doute qu’il a coché la date. Les supporters rennais aussi. Huit mois après avoir démissionné de son poste d’entraîneur du Stade Rennais, Julien Stéphan va retrouver ce dimanche après-midi son ancien club. Les retrouvailles s’annoncent chaudes avec le public du Roazhon Park qui n’a pas oublié son druide. « Il avait l’amour du club et de la ville », souligne Jean-François. L’idylle avait démarré en décembre 2018 après le limogeage de Sabri Lamouchi. Jusque-là coach de l’équipe réserve, Julien Stéphan ne devait alors qu’assurer l’intérim. Mais après deux victoires face à Lyon et Dijon, il avait déjà convaincu tout le monde et signé un CDD.

Le club ne le regrettera pas puisque c’est sous ses ordres que le Stade Rennais a écrit les plus belles pages de son histoire et s’est défait de son image d’éternel loser. Les supporters gardent bien sûr en mémoire la victoire historique en Coupe de France face au PSG en 2019, mettant fin à 48 ans de disette. « C’est l’entraîneur qui a redonné un titre au Stade Rennais et rien que pour cela, on ne le remerciera jamais assez », estime Kilo. « Il a effacé un lointain souvenir et fait naître de nouveaux espoirs pour le club », ajoute Olivier.

Sa causerie légendaire en finale de Coupe de France

Lors de cette rencontre folle, sa causerie à la mi-temps avait marqué les esprits. Dans les vestiaires, alors que son équipe était menée 2-1, le coach avait galvanisé ses troupes avec un discours entré dans la légende des Rouge et Noir. « Vous ne voyez pas qu’ils commencent à douter ? », avait lâché le coach, presque habité.

Sous ses ordres, le Stade Rennais était d’ailleurs habitué à ne rien lâcher. Grâce au « Stéphan Time », le club breton avait en effet pris l’habitude de faire basculer les matchs en toute fin de rencontre. « Avec lui, on jouait avec beaucoup de bravoure et de combativité, on avait une faculté à retourner n’importe quelle situation », se souvient Clément.

« Il a mis le club et l’institution au-dessus de tout »

Son bilan comptable parle également pour lui avec 49 victoires, 24 nuls et 37 défaites en 110 matchs. Avec à la clé une belle épopée en Ligue Europa en 2019 et des matchs dingues face au Betis et Arsenal ainsi qu’une qualification historique l’année suivante en Ligue des Champions. « Par ses résultats, il a marqué le Stade Rennais pour l’éternité », assure Philippe.

La suite sera moins rose. Après une série de sept matchs sans victoire, Julien Stéphan, sans solution, claquera finalement la porte fin février « le cœur gros ». La stupeur et la tristesse avaient alors animé les supporters. Mais sa démission semble désormais digérée. Et même comprise et saluée par certains supporters. « Il a préféré se retirer quand il a pensé qu’il n’était plus l’homme de la situation, estime Clément. Beaucoup se seraient accrochés au poste jusqu’au renvoi mais lui a mis le club avant sa personne ». « Il a mis le club et l’institution au-dessus de tout, poursuit Julien. Et dans un monde plus que jamais centré sur l’individualisme, c’est un bel exemple de pensée collective ».

A les entendre, les supporters rennais risquent donc d’aduler encore longtemps leur JUJU Stéphan. « Il laissera une grande trace ici, il est désormais entré dans la légende », conclut Arthur.