OM : « L’icône du club », « c’était Marseille », l’Olympique de Marseille et ses supporters rendent hommage à René Malleville

FOOTBALL L'Olympique de Marseille et ses supporters ont rendu hommage ce dimanche à René Malleville contre Rennes, décédé à la suite d'un cancer 

Adrien Max
— 
René Malleville sans sa fameuse
René Malleville sans sa fameuse — Capture d'écran Le Phocéen
  • René Malleville, le plus célèbre des supporters de l’Olympique de Marseille est décédé à la suite d’un cancer.
  • L’Olympique de Marseille lui a rendu un premier hommage à travers une minute d’applaudissement et les joueurs lui ont dédicacé leur victoire contre Rennes (2-0).
  • Les supporters de l’OM se remémorent leurs souvenirs avec cette « icône de l’OM ».

Au stade Vélodrome,

Une victoire pour René Malleville.L'Olympique de Marseille s’est imposé ce dimanche après-midi 2 buts à 0 contre le Stade Rennais, une victoire qui leur permet d’occuper la deuxième place du classement de Ligue 1, mais surtout un bel hommage pour René Malleville. Le supporter numéro 1 de l’OM est décédé ce dimanche à la suite d’un cancer, et les hommages se sont multipliés tout au long de la journée.

Comme pour la dernière recrue du mercato estival, Amine Harit, buteur pour la première fois sous son nouveau maillot, qui a sobrement dédicacé cette victoire « pour René », sur les réseaux sociaux.

« Ça a été bien suivi »

Quelques minutes avant le coup de sifflet du match, c’est l’OM qui avait organisé une minute d’applaudissement. « Il y avait un hommage prévu pour les 20 ans de la mort de Depé (Patrice de Peretti), parce que les supporters n’ont pas pu le faire l’année dernière à cause du Covid. On a appris le décès de René peu de temps avant le match, et comme plusieurs animations étaient déjà prévues, on a choisi de faire cet hommage à l’échauffement. Avec la projection de son portrait sur écran géant, et un discours de Dédé Fournel, le speaker. Si rien n’avait été prévu, on l’aurait fait au coup d’envoi mais beaucoup de supporters étaient déjà dans le stade et ça a été bien suivi », explique le club, qui doit échanger avec la famille de René Malleville pour un hommage ultérieur.

Peu de temps avant le coup d’envoi, les supporters se remémoraient leurs innombrables souvenirs avec lui. « C’était l’icône de l’OM, René Malleville c’était Marseille », considère Mireille, la maman de Bengous, autre célèbre supporter de l’OM. « C’est comme un membre de la famille, donc aujourd’hui on a beaucoup de peine. Quand mon fils était petit, René arrivait toujours à nous avoir des places pour qu’il aille au stade », se remémore-t-elle.

Intergénérationnel

Un peu plus loin, des Ultras et des Winners partagent un apéro arrosé au pastis. Un alcool souvent associé à René Malleville, alors qu’il n’en buvait jamais en réalité, sa préférence allant pour le Whisky. « Quand on l’a appris, ça nous a touchés. Quel personnage c’était, avec un amour inconditionnel de l’OM et de Marseille et son franc-parler légendaire », considère Sébastien, 43 ans. A ses côtés, Garfield, plus jeune membre des Ultras, l’a connu pour ses débriefs de matchs dans la Minute de René, « et pour le fameux "la con de tes morts" », balancé un direct lors d’une interview sur CNews.

D’autres hommages vont bien évidemment avoir lieu pour René Malleville, mais cette année est bien triste pour la grande famille de l’OM après la disparition de Philousports,​ autre célèbre supporter de l’OM, qui doit lui aussi recevoir un hommage du stade Vélodrome.