Angers-FC Nantes : Le festival offensif des Canaris qui atomisent le voisin angevin

FOOTBALL Après trois défaites de rang, le FC Nantes a su réagir en remportant le derby ce dimanche après-midi

J.G. avec AFP
— 
Le Nantais Ludovic Blas a signé un doublé ce dimanche après-midi dans le derby face à Angers.
Le Nantais Ludovic Blas a signé un doublé ce dimanche après-midi dans le derby face à Angers. — JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Le FC Nantes a remis les pendules à l’heure et retrouvé de l’efficacité. Restant sur trois défaites consécutives sans marquer, les Canaris ont réagi de la plus belle des manières ce dimanche après-midi en atomisant Angers sur son terrain (1-4). « C’est une très belle victoire, a réagi l’entraîneur Antoine Kombouaré à l’issue de la rencontre. J’attendais mes joueurs au tournant et je suis un entraîneur heureux de ce qu’ils ont montré face au deuxième du championnat ».

Muette depuis le 15 août, l’attaque nantaise n’a mis que cinq minutes pour se mettre en évidence avec d’abord une tête de Girotto sur corner puis un penalty transformé par Ludovic Blas. Très rapidement, Ismaël Traoré a remis les Angevins dans le sens de la marche en réduisant le score d’une tête sur corner (10e). « A 2-1, ils peuvent revenir, a souligné le coach nantais. Mais la réussite qui nous avait fuis, on l’a vraiment eue ».

Moses Simon encore passeur décisif

A la 23e minute, Randal Kolo Muani, servi au point de penalty par l’inévitable Simon (passeur décisif sur 5 des 7 buts nantais cette saison), a en effet fait preuve de beaucoup de sang-froid pour effacer deux défenseurs et glisser le ballon le long du poteau. Auteur d’un doublé, Ludovic Blas a ensuite conclu le festival offensif en coupant au second poteau un centre millimétré de Kolo Muani (79e). « On n’a jamais douté, on a joué comme si on avait un très bon classement et beaucoup de confiance. Et ça a payé », a indiqué Antoine Kombouaré, saluant aussi la prestation de son gardien Alban Lafont qui a « fait les arrêts qu’il faut ».

Du côté du SCO, troisième et invaincu avant le coup d’envoi, le retour sur terre est brutal. « C’est un derby et une défaite lourde, c’est difficile à encaisser », a réagi l’entraîneur Gérald Baticle.