F1 : « L’amour triomphera toujours », Lewis Hamilton juge la loi anti-LGBT+ en Hongrie « inacceptable, lâche et dévoyée »

FORMULE 1 Le Grand Prix de Hongrie se dispute ce week-end

A.H. avec AFP
— 
Lewis Hamilton, le pilote de Mercedes.
Lewis Hamilton, le pilote de Mercedes. — Phil Duncan/Shutterstock/SIPA

Le champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton a jugé, jeudi, « inacceptable, lâche et dévoyée » la loi anti-LGBT+ adoptée par le gouvernement hongrois, alors qu’il s’apprête à disputer ce week-end le Grand Prix de Hongrie. Le septuple champion du monde britannique a indiqué dans une story sur Instagram « qu’avant le Grand Prix ce week-end, je veux faire part de mon soutien à tous ceux qui sont affectés par la loi gouvernementale anti-LGBT+ ».

« Chacun mérite d’avoir la liberté de décider d’être soi-même, peu importe qui on aime et comment on choisit de s’identifier, ajoute le pilote Mercedes. Je presse le peuple hongrois de voter lors du référendum à venir pour protéger les droits de la communauté LBGT+ qui a besoin de notre soutien plus que jamais. » Lewis Hamilton conclut son message par : « L’amour triomphera toujours ».

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a annoncé la tenue d’un référendum sur cette loi, combattue par la Commission européenne, qui a déclenché une procédure d’infraction pour tenter de la faire annuler. Adoptée le 15 juin, la loi visait à l’origine à lutter contre la pédocriminalité mais interdit notamment l’évocation de l’homosexualité et du changement de sexe auprès des mineurs.