Italie-Suisse EURO 2021 : La Squadra Azzura se régale et impressionne tout le monde...Revivez ce match avec nous

FOOTBALL Les Italiens veulent confirmer leur belle entame, toujours au stade olympique de Rome 

A.M

— 

Le doublé pour Locatelli.
Le doublé pour Locatelli. — Riccardo Antimiani / POOL / AFP

22h56 : Merci à toutes et à tous d’avoir suivi ce match avec nous. L’Italie remporte son deuxième match de suite 3-0, ils n’avaient jamais gagné un match sur ce score en Euro, et se qualifient pour les huitièmes de finale. Les Italiens ont une nouvelle fois fait très forte impression ce mardi soir et s’affirment comme une équipe sur laquelle il faudra compter. Rendez-vous dès demain pour la suite de la compétition avec Ukraine-Macédoine à 15h.

22h52: Coup de sifflet final à Rome et large victoire de l'Italie. 

88e : CIRO IMMOBILE POUR LE 3E. Dans son jardin, Ciro Immobile frappe un ballon vicieux qui vient rebondir devant Sommer. 3-0 pour l’Italie !

86e: Sortie de buteur Locatelli, ovationné par les 16.000 spectateurs du stade olympique de Rome. Pour Cristante.

84e: Ca fait cinq minutes que les Italiens se roulent au sol. Là ils deviennent clairement des favoris. 

77e: Les Suisse se reveillent un peu. Mais à chaque fois, ils tombent sur une défense de fer italienne. Si la Squadra Azzura continue de jouer aussi bien devant et d'être aussi solide défensivement, ca peut faire mal dans cet Euro 2021.

74e: Immobile à ras du poteau. L'attaquant italien, auteur d'un but et d'une passe décisive contre la Turquie, voit sa frappe croisée frôler le poteau suisse. 

72e: Joli mouvement collectif pour la Suisse et très bel enchainement de dribbles de Shaqiri dans la surface Italienne. Sa frappe est contrée, et il y avait de toute façon hors-jeu au départ.

68e: Double changement pour l'Italie, sortie d'Insigne pour Chiesa et de Berardi pour Toloi. 

63e: La Suisse à deux doigts de réduire le score. Donnaruma enchaîne deux parades d’affilée alors qu’il n’avait pas eu à s’employer depuis le début du match.

59e: Les Italiens ont un peu moins le ballon depuis le second but, attention à ne pas se relâcher. 

51e: COUP DOUBLE POUR LOCATELLI ! Très belle contre-attaque pour l'Italie, mauvais choix de Berardi mais le ballon arrive jusqu'à Locatelli qui a tout le temps pour armer sa frappe chirurgicale du pied gauche ! 

50e: Ca se muscle des deux côtés du terrain depuis le retour des vestiaires.

49e: Et déjà un carton pour le nouvel entrant, qui laisse trainer sa semelle sur Bonucci sur le pressing Suisse. 

46e: Un changement à noter, Seferovic est sorti pour Gavranovic côté Suisse. 

45e: On y retourne !

21h47: La mi-temps est sifflée à Rome. Ce ne sera pas panna cotta ici, mais plutôt part de tarte citron meringuée faite avec amour. 

42e: L'Italie gère tranquillou la fin de la première période. Une petite panna cotta à la mi-temps et ça repart. 

38e: Beaucoup trop d’imprécisions côté Suisse. Chaque attaque helvète est gâchée soit par une mauvaise passe, une imprécision technique, ou un hors-jeu. Donnamura n’a rien eu à faire pour l’instant. Elle est où la rigueur suisse là ?

35e: Sur le but italien, c'est Locatelli qui est à l'origine de l'action avec un superbe décalage longue distance pour Berardi, avant de poursuivre son effort et de conclure. 

33e: Double occasion pour l'Italie. Immobile pousse un peu trop son ballon en voulant passer son défenseur. Insigne recupère et enroule à l'opposé, mais un défenseur suisse dégage de la tête. 

29e: Les Suisses sont beaucoup trop attentistes depuis le début du match. Ils doivent vite se reveiller, sinon ils vont passer le match à défendre. 

25e: OUVERTURE DU SCORE POUR L'ITALIE. La Quadra Azzura s'est vite remise de la blessure de Chiellini. Sur l'action suivante, Berardi déborde sur la droite et centre pour Locatelli, qui pousse le ballon du plat du pied. 1-0 pour l'Italie. 

23e: Coup dur pour l'Italie, blessure de Chiellini. Le guerrier italien s'est tenu la cuisse, il sort pour Acerbi. Paye ta redescente, en cinq minutes il voit son but refusé et sort blessé. 

18e: But annulé pour l'Italie. Chiellini s'impose au milieu d'une forêt suisse et marque du gauche. Mais la VAR annule le but pour une main du défenseur italien.

16e: Insigne s'excuse. Belle combinaison entre Insigne et Immobile mais le Napolitain envoie une frappe loin au dessus des buts. 

12e: Ca joue vraiment bien côté Italie. Et ce n'est pas dans mes habitudes de le dire. Ils prennent leur temps, font tourner le ballon avant de venir défier la défense. 

10e: Première occasion du match pour l'Italie. Locatelli déborde côté gauche et centre pour Immobile, mais l'attaquant de la Lazio ne cadre pas son coup de tête. 

8e: Attention aux pertes de balles pour les Hélvètes. Les joueurs italiens sont bien en jambes et ça court vite vers l'avant !

5e: Gros pressing des Italiens pour tout de suite gêner les Suisses. 

3e: Les Suisses ont la possession du ballon, mais on sent que l'Italie peut faire mal offensivement. 

1ère: C'est parti au stade olympique de Rome, devant 16.000 personnes. 

20h55: On va pas tarder. Les joueurs font leur entrée pour les hymnes nationaux. 

20h46: Marco Verratti n'est toujours pas sur la feuille de match. Mancini le préserve encore un petit peu après sa blessure au genou. Il faudra encore patienter avant de le voir se pointer en conférence de presse et remplacer une bouteille de soda ou de bière par un paquet de clope. 

 

20h38: Et celle de la Suisse, avec le même 11 que lors du nul contre les Gallois (1-1). 

 

20h30: Allez, on s'échauffe avec la composition d'équipe de l'Italie pour patienter jusqu'à 21h. Di Lorenzo remplace Florenzi, blessé. 

 

Pour l’instant, ce n’est qu’un murmure, un pari un peu fou avant que les choses sérieuses ne commencent pour de vrai. Et si l’Italie, assise sur une série de victoires inédite dans son histoire, était la grosse cote de cet Euro ? Les hommes de Roberto Mancini n’avaient jamais marqué trois buts dans un championnat d’Europe avant la raclée infligée à la Turquie, et le derby des Alpes leur a plus souvent réussi que l’inverse, encore que la dernière confrontation entre la Squadra Azzura et la Suisse remonte un peu. C’était en 2010, mais il reste tout de même deux survivants : les inusables Chiellini et Shaquiri. Le deuxième aura plus de pression, après le nul concédé en ouverture contre les Gallois (1-1).

>> Rendez-vous à 20h30 après un petit plat de linguine alla vongole