Everest : Une Hongkongaise bat le record féminin de vitesse d’ascension en moins de 26 heures

ALPINISME Tsang Yin-hung a gravi la plus haute montagne du monde en 25 heures et 50 minutes

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'un alpiniste sur le mont Everest, le 18 mai 2013.
Illustration d'un alpiniste sur le mont Everest, le 18 mai 2013. — Adrian Ballinger/AP/SIPA

Elle a mis précisément 25 heures et 50 minutes. La Hongkongaise Tsang Yin-hung a battu le record mondial de la plus rapide ascension de l’Everest par une femme, ont annoncé jeudi les autorités népalaises.

L’alpiniste de 44 ans a gravi la montagne la plus haute du monde (8.848,86 mètres) sur deux jours. « Elle a quitté le camp de base à 13h20 samedi et a atteint (le sommet) à 15h10 le lendemain », a précisé l’officier de liaison gouvernemental au camp de base de l’Everest, Gyanendra Shrestha.

Un record battu de plusieurs heures

Tsang Yin-hung doit dorénavant se manifester auprès de représentants du Guinness World Records pour que son exploit soit officialisé. Car si le gouvernement népalais délivre des certificats indiquant que les alpinistes ont atteint le sommet, il ne certifie pas les records.

La femme la plus rapide à conquérir le toit du monde était jusque-là la Népalaise Phunjo Jhangmu Lama, qui avait gravi la montagne en 39 heures et six minutes. En 2017, Tsang Yin-hung était déjà devenue la première Hongkongaise à atteindre le sommet de l’Everest. C’était alors sa troisième tentative d’escalade de cette montagne himalayenne.