Portugal : Le Sporting sacré champion après dix-neuf ans d’attente, des scènes de liesse à Lisbonne

FOOTBALL Les « Lions » ont mis fin à l’hégémonie du Benfica et du FC Porto, qui se partageaient les titres depuis 2002

20 Minutes avec AFP

— 

Le Sporting champion du Portugal. Tout un club attendait cela depuis 2002.
Le Sporting champion du Portugal. Tout un club attendait cela depuis 2002. — Pedro Rocha / AP / Sipa

Le Sporting a remporté le dix-neuvième titre de champion du Portugal de son histoire, qu’il attendait depuis 2002, en s’imposant mardi soir face à Boavista (1-0) dans son stade José-Alvalade de Lisbonne. Ce sacre a déclenché des scènes de liesse dans les rues de la ville après un match disputé à huis clos. Paulinho (36e) a marqué le but des « Lions », scellant une victoire qui a creusé un écart décisif sur leur dauphin, le FC Porto, à deux journées de la fin du championnat.

« Je crois que [cette rencontre] reflète notre saison. Nous avons mieux joué, nous avons été meilleurs, mais nous n’avons pas réussi à marquer le second but et nous avons souffert jusqu’au bout », a déclaré juste après le match l’entraîneur du Sporting Ruben Amorim, à peine 36 ans mais recruté par le Sporting pour un montant record de dix millions d’euros. « Félicitations les champions ! », a réagi le quintuple Ballon d’or Cristiano Ronaldo, le plus célèbre joueur issu des écoles du Sporting, en publiant sur Instagram un cliché de l’équipe à rayures vertes et blanches.

Invaincu en championnat cette saison

A l’issue de la 32e journée, le Sporting dispose d’une avance de huit points sur les « Dragons » du nord du Portugal et reste invaincu en championnat, ce qui est inédit en première division portugaise depuis que la compétition compte 34 matchs.

Rassemblés par milliers dès l’après-midi aux abords du stade José-Alvalade, malgré les appels des autorités locales au respect des règles de sécurité sanitaire, les supporteurs « sportinguistas » ont commencé à célébrer le titre avant même la fin de la rencontre.

Des heurts avec la police

A la mi-temps, des heurts entre fans et forces de l’ordre ont éclaté, faisant plusieurs blessés selon la police. Au coup de sifflet final, les supporteurs ont envahi les rues de Lisbonne en klaxonnant depuis leur véhicule, en scandant « Nous sommes champions ! » et en lançant des feux d’artifice. Rapidement, ils ont convergé en très grand nombre vers la Place du Marquis de Pombal, lieu habituel de célébration des titres des Lisboètes, où doivent également défiler les joueurs et le staff à bord de bus à impériale.

Dans un flot de maillots, fumigènes et écharpes vertes, les fans ont pu découvrir la statue du marquis dominant l’Avenida da Liberdade, la plus célèbre artère de la capitale portugaise, illuminée des couleurs du club pour fêter ce sacre qui a mis fin à une disette de 19 ans.

Un doublé après la Coupe de la Ligue

Avec ce titre en championnat, le Sporting met fin à l’hégémonie de ses rivaux, le Benfica Lisbonne et le FC Porto, qui s’étaient partagés toutes les éditions depuis 2003. C’est le deuxième titre du Sporting cette saison après la Coupe de la Ligue, gagnée fin janvier face à Braga (1-0). Le 23 mai, le Benfica Lisbonne et Braga disputeront la finale de la Coupe du Portugal qui se jouera également à huis clos.