Ligue 1 : Bordeaux n’en finit plus de sombrer, Nantes se rebelle à Strasbourg

LUTTE POUR LE MAINTIEN Les Girondins ont coulé à Lorient ce dimanche, pendant que Nantes s’imposait à Strasbourg. Nîmes a également réalisé une très mauvaise opération

20 Minutes avec AFP
— 
Paul Baysse (à gauche) et les Bordelais ont concédé une cinquième défaite d'affilée en Ligue 1, ce dimanche à Lorient.
Paul Baysse (à gauche) et les Bordelais ont concédé une cinquième défaite d'affilée en Ligue 1, ce dimanche à Lorient. — Sébastien Salom-Gomis / AFP

Après l’annonce du désengagement de leur propriétaire, le fonds d’investissement King Street, les Girondins de Bordeaux espéraient relever la tête sur le terrain. Ce fut tout le contraire, sur la pelouse de Lorient, avec une défaite 4-1. Etrillés et sans réaction, les Aquitains, placés sous la protection du tribunal de commerce depuis cette semaine en vue d’éviter la faillite, enchaînent une cinquième défaite de suite.

Menacés d’une relégation administrative si aucune solution n’est trouvée pour la reprise du club, les hommes de Jean-Louis Gasset vont également devoir s’inquiéter de leur classement, à quatre journées de la fin, avec une alarmante 16e place de Ligue 1. Ils ne comptent plus qu’un point d’avance sur leurs bourreaux lorientais du jour, 17es, et surtout cinq sur la zone rouge.

« On doit se protéger »

« Cela nous fait une cartouche en moins, il en reste quatre. On va donner plus. Il faut qu’on arrive à faire la part des choses, on doit se protéger de ce qu’il se passe au-dessus, cela va nous rendre plus forts », a réagi le défenseur bordelais Paul Baysse au micro de Canal+.

En attendant, il ne reste qu’une place de relégable direct à attribuer : Dijon a officiellement été relégué après sa défaite à Rennes (5-1) et compte désormais un retard impossible à combler sur Nantes et Nîmes, respectivement 18e et 19e avec 31 points.

Les Crocodiles sont tombés sur le terrain d’un candidat aux Coupes d’Europe, Lens (2-1), malgré le carton rouge infligé au Lensois Issiaga Sylla après un coup de crampon spectaculaire – mais involontaire – dans l’arcade de Renaud Ripart.

L’autre équipe la plus en danger dans la course au maintien, Nantes, a quant à elle réussi à se relancer sur le terrain de Strasbourg, grâce à une victoire renversante (1-2), qui replace les Canaris à hauteur des Nîmois.