Coupe de France : Les amateurs de Rumilly-Vallières et Montpellier qualifiés pour les demi-finales

FOOTBALL Le club haut-savoyard de National 2 s’est offert son ticket pour le prochain tour en battant Toulouse (L2) 2 buts à 0

20 Minutes avec AFP

— 

Les joueurs de Rumilly Vallieres, le 20 avril 2021, à la fin du match gagné contre Toulouse, synonyme de qualification pour les demi-finales de la Coupe de France.
Les joueurs de Rumilly Vallieres, le 20 avril 2021, à la fin du match gagné contre Toulouse, synonyme de qualification pour les demi-finales de la Coupe de France. — AFP

Une nouvelle fois, la Coupe de France montre son importance pour révéler les clubs amateurs. Rumilly-Vallières (N2) a ainsi créé l’exploit mardi soir en éliminant Toulouse (L2) sur le score de 2 buts à 0. Avec ce résultat, les joueurs amateurs se hissent en demi-finales de la compétition. A l’inverse, Montpellier (L1) a mis fin au rêve de Canet-en-Roussillon (N2), battu 2-1.

Face à des Toulousains, troisièmes de Ligue 2, mais décimés par plusieurs cas de Covid-19, les Haut-Savoyards de Rumilly-Vallières ont pleinement saisi leur chance. Le GFA 74, né de la fusion en 2018 de plusieurs clubs de Haute-Savoie​, devient la quatrième équipe de cet échelon à atteindre le dernier carré après Calais (2000, finaliste), Montceau-les-Mines (2007) et Quevilly (2010) au cours des 20 dernières années.

« On réussit le coup parfait »

Privés depuis octobre de championnat, arrêté en raison du Covid-19, les Rumilliens se consolent de la meilleure des manières avec la Coupe. « On vit une aventure exceptionnelle, la saison pour nous n’est pas facile. On n’a pas de championnat, on n’a que la Coupe pour survivre. C’est que du plaisir. On réussit le coup parfait », a ainsi exulté le capitaine haut-savoyard Alexi Peuget, au micro d’Eurosport.

C’est lui qui a offert sur coup franc la balle du premier but à Mathieu Guillaud, dont la tête a trompé le gardien toulousain Isak Pettersson, sorti de façon hasardeuse (1-0, 19e). C'est encore lui qui a amené le second but en fin de match, sur un nouveau coup franc à destination de Guillaud, finalement prolongé dans son propre camp par Anthony Rouault (2-0, 83e).

Canet-en-Roussillon y a cru

Dans la soirée, Canet-en-Roussillon, tombeur de Marseille en seizièmes de finale, a cru pouvoir imiter Rumilly-Vallières. D’autant que le club a évolué en supériorité numérique dès la 23e minute après l’exclusion du défenseur de Montpellier Hilton et le penalty transformé dans la foulée par Toufik Ouadoudi, avec l’aide du poteau (1-0, 25e). Mais un doublé d’Andy Delort en deuxième période (60e, 85e s.p, 2-1) a mis fin à l’aventure du club amateur et envoyé le huitième de Ligue 1 en demi-finales pour la première fois depuis 1997.

Lors des deux derniers quarts mercredi, trois des quatre premiers de Ligue 1 seront en lice. Le Paris SG, dauphin de Lille et vainqueur de ce dernier en huitièmes, accueille Angers (18 heures 45), tandis que Lyon reçoit Monaco (21 heures 10) lors d’un choc entre le 4e et le 3e de l’élite, avant leurs retrouvailles en championnat le 2 mai à Louis-II.