Pierre Ménès « regrette sans aucune ambiguïté tous ses gestes du passé »

SEXISME Le chroniqueur de Canal + change de ton après ses explications alambiquées de la semaine passée 

N.C.

— 

Le chroniqueur de Canal+ Pierre Ménès.
Le chroniqueur de Canal+ Pierre Ménès. — VALERY HACHE / AFP

Pierre Ménès change de ton. La semaine dernière, après les révélations sur son comportement sexiste envers plusieurs collègues dans des passages censurés du documentaire de Marie Portolano « Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste », le chroniqueur de Canal+ avait justifié ses actes par son « côté rebelle », ne se rendant pas compte de leur gravité. « Si je ne peux plus chambrer une meuf parce que c’est une meuf, c’est insupportable », avait-il notamment lancé.

Ce lundi, Ménès a publié un message sur son compte Twitter dans lequel il s’excuse platement. « Après avoir échangé avec chacune de ces victimes et après avoir lu tous vos messages sur les réseaux sociaux, je tenais à vous dire que je regrette sans aucune ambiguïté tous ces gestes du passé qui ne se justifiaient aucunement », écrit-il.

« J’ai causé de la peine et de la gêne à des amies sans jamais avoir l’intention de le faire directement ou indirectement », ajoute le journaliste. Jeudi dernier, L’Equipe avait annoncé que Canal+ lançait une enquête interne à propos de ces agissements. « Sachez que tous les témoignages portés à notre connaissance font l’objet d’une analyse approfondie et tous les faits avérés ont fait l’objet d’une sanction disciplinaire », a écrit la chaîne à ses salariés dans un mail interne.