Domenech réélu à la tête du syndicat des entraîneurs français malgré le fiasco nantais

FOOTBALL L'ancien sélectionneur des Bleus, à l'intérim nantais peu glorieux, n'a pas été lâché l'Unecatef

J.L. avec AFP
— 
Raymond Domenech.
Raymond Domenech. — SEBASTIEN SALOM-GOMIS/SIPA

Raymond Domenech, ancien sélectionneur des Bleus, récent et éphémère entraîneur de Nantes, a été réélu lundi à la présidence du syndicat des entraîneurs du football français (Unecatef), a annoncé l’instance sur Twitter. Le dirigeant (69 ans) sort d’une expérience ratée sur le banc des Canaris, où il n’a remporté aucun des sept matches qu’il a dirigés en janvier et février.

Domenech, élu à la tête de l’Unecatef en 2016, en est le quatrième président après José Arribas, Guy Roux et Joël Muller. Il a été réélu par le nouveau comité directeur de l’instance. Celui-ci l’a également désigné, ainsi que Pierre Repellini, comme représentant des entraîneurs au conseil d’administration de la Ligue (LFP). Cette annonce intervient deux jours après que l’assemblée fédérale de la Fédération française de football (FFF) a choisi de reconduire Noël Le Graët, en poste depuis 2011, pour un nouveau mandat à sa présidence.