Stade Toulousain : « Le XV de France a besoin de lui »… Romain Ntamack devrait être retenu pour l'Angleterre

RUGBY Après plus de deux mois d’absence, l’ouvreur international du Stade Toulousain a disputé 68 minutes samedi face à Brive, en Top 14

Nicolas Stival

— 

Romain Ntamack, le demi d'ouverture du Stade Toulousain, le 6 mars 2021 contre Brive à Ernest-Wallon, en Top 14.
Romain Ntamack, le demi d'ouverture du Stade Toulousain, le 6 mars 2021 contre Brive à Ernest-Wallon, en Top 14. — Lionel Bonaventure / AFP
  • Remis d'une double fracture de la mâchoire, Romain Ntamack était titulaire avec le Stade Toulousain ce samedi contre Brive.
  • Après un début de match compliqué, le demi d’ouverture titulaire du XV de France est monté doucement en régime.
  • Cette prestation mitigée sera sans doute suffisante pour revenir en Bleu, alors que la sélection de Fabien Galthié pour le « crunch » en Angleterre doit être annoncée ce dimanche.

Yoann Huget va partir à la retraite dans quelques mois, et c’est bien dommage. Le Stade Toulousain s’apprête à perdre un ailier fiable, et les journalistes un bon client. Interrogé ce samedi après le succès sur Brive (42-17) sur son jeune collègue Romain Ntamack, de retour de blessure à une semaine d’un appétissant Angleterre-France, l’ancien international de 33 ans a régalé la salle de presse d’Ernest-Wallon : « J’espère qu’il partira car l’équipe de France a besoin de lui et car il est négatif. »

Une petite vanne signé du capitaine stadiste du jour, l’air de ne pas y toucher, alors que Marcoussis s’est transformé en cluster ces dernières semaines. Toujours isolés après avoir contracté le Covid-19 en Bleu, les Toulousains Antoine Dupont, Cyril Baille, Julien Marchand et Peato Mauvaka ont d’ailleurs dû faire l’impasse sur la réception du CAB. Ntamack a donc quant à lui fait sa rentrée avec le leader du Top 14, après avoir soigné une mâchoire doublement fracturée fin décembre.

« Deux mois sans rugby c’est long, a-t-il lâché après coup devant les caméras de Canal+. Les repères ont mis un peu de temps à arriver. Cela ne fait que dix jours que j’ai repris avec le groupe. » Deux coups de pied rasants contrés, deux pénalités ratées en position plutôt favorables… L’ouvreur préféré de Fabien Galthié, qui a joué 68 minutes, a signé un premier quart d’heure plus que compliqué. La suite a été un peu meilleure, malgré un coup d’envoi de la deuxième mi-temps directement en touche.

« On l’a senti très fort en défense »

« Romain a besoin de se rassurer, juge Laurent Thuéry, l’entraîneur de la défense stadiste. L’équipe n’était pas très alerte pour le mettre dans de meilleures dispositions en début de match. Petit à petit, il a retrouvé ses sensations pour livrer une prestation positive. »

« Il a fait ses scories, confirme Huget. Mais on l’a senti très fort en défense alors qu’il revenait d’une mâchoire cassée. Il a envoyé de bons signaux pour partir à Paris. » Ou plus précisément à Marcoussis, que le Toulousain de 21 ans aux 18 sélections devrait effectivement rejoindre, tant il semble évident qu’il fera partie de la liste pour Twickenham que Fabien Galthié doit annoncer ce dimanche.

Reste à savoir avec quel statut il abordera ce tournant du Tournoi des VI Nations, alors que le Bordelais Mathieu Jalibert a signé un bon intérim. « Il s’est entraîné dur pour cet objectif, il ne s’en est pas caché, ça prouve son caractère et ses ambitions, reprend Huget, à propos de ce retour programmé en Bleu. C’est un professionnel accompli malgré son jeune âge. Quoi qu’il arrive, il reste dans sa bulle et il avance. » Rester dans sa bulle, c’est justement ce que l’on demande en premier à un international français de rugby ces temps-ci.

Cros encourageant, Ramos blessé

Autre cadre tricolore, François Cros a fait une rentrée encourageante, après plus de quatre mois de soucis au pied droit. Le troisième ligne a même signé l’un des six essais stadistes de l’après-midi. De quoi espérer voir Twickenham samedi prochain ? Pour Thomas Ramos, la question ne se posera pas. Remplaçant au coup d’envoi contre Brive, l’arrière international n’a joué que vingt minutes en seconde mi-temps avant de sortir, après avoir ressenti « une décharge électrique » au mollet droit, selon Laurent Thuéry.