XV de France : « S’il y a des fautes, on assumera », Bernard Laporte réagit au cluster-gate de Marcoussis

RUGBY Le patron de la Fédération française de rugby a réagi ce vendredi à la polémique

W.P.

— 

Bernard Laporte, le 8 septembre 2020.
Bernard Laporte, le 8 septembre 2020. — EMMA PROSDOCIMI/SIPA

Bernard Laporte est allé au front pour répondre à diverses interrogations sur le cluster du XV de France à Marcoussis, qui a débouché sur l’annulation du match contre l’Ecosse comptant pour le Tournoi des VI Nations.

Au micro du Super Moscato Show, le patron de la fédé de rugby dit ce vendredi qu’il est encore trop tôt pour avoir des regrets dans cette histoire (« je le dirai une fois qu’on aura le rapport ») et promet de prendre ses responsabilités s’il y a eu erreur humaine. « Je suis pragmatique. S’il y a un problème je dirai qu’on s’est trompés. Je n’avance pas au rythme des rumeurs. S’il y a des fautes, on assumera. »

Laporte protège Galthié

En revanche, Bernard Laporte a pris le parti de défendre coûte que coûte Fabien Galthié, qu’il dit soutenu par un staff « très solidaire avec son sélectionneur », pas tout à fait en accord avec tous les bruits de couloirs enregistrés ces derniers jours. Là encore, Laporte préfère se cacher derrière le fameux rapport.

« Je ne sais pas s’il [Galthié] est sorti ou non. Est-ce qu’il a enfreint les règles ? Sur ce qu’on me dit, non. Le rapport le dira. Je lui ai posé la question, il me dit "non" et j’ai confiance en lui. Que veut dire "sortir de la bulle" ? » Enfin, à la question « le poste de Galthié est-il menacé ? », le big boss répond « bien sûr que non ». Le ton est donné.