Mercato : « Quand tu achètes quelque chose, il faut déjà ouvrir le paquet », à quoi s’attendre avec Pol Lirola prochaine recrue de l’OM ?

MERCATO Le latéral droit en provenance de la Fiorentina, Pol Lirola, passe actuellement sa visite médicale en vue d’un prêt avec option d’achat à l’Olympique de Marseille

Adrien Max

— 

Pol Lirola, le latéral espagnol de la Fiorentina en passe de signer avec l'OM.
Pol Lirola, le latéral espagnol de la Fiorentina en passe de signer avec l'OM. — Insidefoto/Sipa USA/SIPA
  • Le jeune latéral droit de 23 ans, Pol Lirola, passe sa visite médicale en vue d’un prêt avec option d’achat à l’OM.
  • Ce jeune Espagnol, passé par les équipes jeunes de la Juve, a un profil plus offensif que Sakai.

Une grande première depuis le rachat de l’OM par Franck McCourt. L'Olympique de Marseille est en passe d’accueillir Pol Lirola, un latéral droit de la Fiorentina. Comme indiqué par André Villas Boas en conférence de presse précédant le trophée des champions contre le PSG mercredi à 21 h, le jeune Espagnol de 23 ans passe actuellement sa visite médicale en vue d’être prêté avec une option d’achat de 12 millions. « Il passe des examens médicaux et j’espère que ce sera fini ce soir pour pouvoir communiquer », a annoncé le coach portugais.

C’est le premier latéral droit recruté depuis le rachat de l’Olympique de Marseille par Franck McCourt, en 2016. Après le départ de Bouna Sarr pour le Bayern Munich cet été, l’OM avait tenté de signer Joakim Mahele, de Genk, mais le transfert avait capoté face aux exigences de dernières minutes du club belge. Le Danois est finalement parti à l’Atalanta Bergame il y a quelques jours.

« Il faut déjà ouvrir le paquet »

Et selon Villas Boas, Pol Lirola était déjà sur les tablettes de Pablo Longoria, le directeur sportif de l’OM. « Il était déjà sur la liste en août quand on était proche d’un accord avec Mahele. Pablo l’apprécie, c’est assez facile de le faire, il était intéressé pour venir. Sauf en cas de surprise, il devrait être confirmé dans les prochaines heures », a détaillé AVB.

Une bonne nouvelle pour le technicien olympien dont l’effectif est dépeuplé sur les côtés de sa défense. Le non-remplacement de Sarr, et la récente blessure, puis rechute, de Jordan Amavi, toujours indisponible pour le match du PSG, ont révélé ces manques.

« Mettre Lirola à droite et Sakai à gauche ? On va voir, on va apprendre à connaître Lirola. Quand tu achètes quelque chose, il faut déjà ouvrir le paquet pour regarder ce que tu as. J’espère qu’il pourra bien s’entraîner demain, il a joué quelques minutes avec la Fio donc c’est une possibilité, pourquoi pas », a expliqué André Villas Boas.

« Un profil plus offensif »

Si Sakai fait le job sur la droite de la défense, son apport offensif reste très limité depuis le début de la saison. L’opposé de cette nouvelle recrue, formée à l’Espagnyol Barcelone avant de passer par les équipes jeunes de la Juve (où il a croisé Pablo Longoria) et d’être prêté à Sassuolo en 2016 pour lancer sa carrière professionnelle.

« Il est plutôt ailier de formation donc plus porté sur l’aspect offensif que défensif. Au niveau technique il est vraiment bon, un peu moins sur les centres. Attention à son repli défensif, ça peut vite partir en contre-attaque dans son dos. Mais ce serait une super doublure à Sakai, avec un profil plus défensif, et un profil plus offensif pour André Villas Boas », détaille Radonjitch, le twitto qui suit les potentielles recrues de l’OM.

Le prêt avec option d’achat de 12 millions est aussi une bonne nouvelle pour Radonjitch : « Ça te permet de te faire une idée sur les six prochains mois, s’il convient 12 millions c’est abordable d’autant plus qu’il est jeune. Et s’il ne convient pas, tu ne lèves pas l’option ». Reste désormais à l’OM à trouver un attaquant, le club est toujours « sur plusieurs dossiers ».