Manchester City-OM : Les Marseillais balayés (3-0), un match à l’image de cette campagne de Ligue des champions

FOOTBALL L’Olympique de Marseille s’est incliné 3-0 contre Manchester City mercredi soir, un match à l’image de leur campagne de Ligue des champions

Adrien Max

— 

L'OM, a l'image de sa saison en Ligue des champions, a encaissé un but malheureux en fin de match contre City.
L'OM, a l'image de sa saison en Ligue des champions, a encaissé un but malheureux en fin de match contre City. — Matt West/BPI/Shutterstock/SIPA
  • L’Olympique de Marseille a été balayé 3-0 contre Manchester City mercredi soir en Ligue des champions.
  • Avec cette défaite à l’image de leur campagne de Ligue des champions, les Marseillais sont éliminés de toutes les coupes d’Europe.

Un condensé de la saison de l’OM en Ligue des championsL'Olympique de Marseille s’est incliné 3-0 mercredi soir contre  Manchester City lors de la dernière journée de C1. Une défaite synonyme d’élimination de toutes les coupes d’Europe puisqu’il fallait faire mieux que l’Olympiakos, qui avait pourtant perdu contre Porto (2-0). Enième désillusion dans une campagne européenne décidément bien morne.

« C’est une nouvelle fois dur pour nous. On était très content à la pause, on savait en plus le résultat du match en Grèce, on sentait l’équipe bien organisée, mais les choses ont tourné mal pour nous », a regretté le coach André Villas Boas sur RMC Sport. L’OM avait effectivement livré une première mi-temps de qualité, et s’était même offert le luxe de dominer City. Mais comme depuis le début de la saison, les Olympiens ont foiré chacun de leurs gestes décisifs.

« Tout s’est joué sur le premier match »

Et la punition ne s’est pas fait attendre puisque Sterling, entré à la pause, a offert une galette à Torres deux minutes après son entrée (47e). Les Citizens n’avaient plus qu’à dérouler avec Agüero (77e) et Sterling (90e). On y aura cru pendant une bonne demi-heure, comme contre Porto lors de la double confrontation. Ce n’est d’ailleurs pas mercredi soir que les Marseillais ont loupé leur qualification en Ligue Europa.

Le ton était donné dès la première défaite en fin de match contre l’Olympiakos (1-0), annonciatrice d’une Ligue des champions galère. « Je pense que tout s’est joué sur le premier match, sur ce but concédé en toute fin de partie contre l’Olympiakos », a reconnu AVB.

Et cette campagne de C1 restera comme celle du record européen des 13 défaites de suite, même si cette équipe n’y est pas pour grand chose comme Villas Boas n’a cessé de le rappeler. La victoire très chanceuse contre l’Olympiakos (doublé de Payet sur penalty) restera la seule éclaircie, et surtout la fin de cette spirale infernale, sur la scène européenne.

« Beaucoup de leçons difficiles »

Les cadres de l’équipe n’auront toujours pas donné satisfaction, à l’image du début de compétition de Payet ou du match de Thauvin mercredi soir, comme s’il subissait un énorme contrecoup de sa blessure. Les jeunes pousses, Kamara et Cuisance, ont joué par intermittence, et aucun attaquant n’a marqué. Seule satisfaction, à confirmer, le jeune Pape Gueye qui a surnagé mercredi soir.

A eux de poursuivre le bon début de saison en Ligue 1, alors que le championnat pourrait être leur unique compétition à jouer, la Coupe de France étant très fortement menacée à cause du Covid-19. « On a pris beaucoup de leçons difficiles, maintenant on va passer à la suite, penser au championnat pour retrouver la Ligue des champions », s’est déjà projeté le coach Portugais. « Mais faire mieux que cette année », a-t-il prévenu. Tu m’étonnes.