OGC Nice-Bayer Leverkusen : Le Gym enregistre une cinquième défaite d’affilée et se fait éliminer de la Ligue Europa

FOOTBALL Battus 2-3, les Aiglons continuent leur épouvantable série du mois de novembre qui a finalement coûté son poste à Patrick Vieira

Fabien Binacchi

— 

Hassane Kamara et Moussa Diaby, deux buteurs de la rencontre
Hassane Kamara et Moussa Diaby, deux buteurs de la rencontre — Daniel Cole/AP/SIPA
  • Les Aiglons sont éliminés de la Ligue Europa après leur défaite jeudi soir (2-3) face au Bayer Leverkusen, déjà vainqueur à l'aller (6-2).
  • Cette cinquième défaite consécutive pour l'OGC Nice plonge un peu plus le club dans la crise.
  • Dans la nuit, Patrick Vieira a été débarqué.

Il aurait fallu un miracle. Et il n’est pas arrivé. Battus (2-3) ce jeudi soir à domicile par les Allemands du Bayer Leverkusen, les hommes de Patrick Vieira sont déjà éliminés de  la Ligue Europa. Les Aiglons ajoutent une cinquième défaite à leur épouvantable série du mois de novembre. Et Vieira, qui était sur un siège éjectable, a finalement été débarqué dans la nuit.

La réaction attendue n’est pas venue

Vite dépassé, l’OGC Nice n’a trouvé que peu de solutions face au troisième de la Bundesliga, encore invaincu dans son championnat. Les deux buts des Aiglons sur coup franc (26e et 47e) n’ont pas fait oublier leur manque de mouvement et d’efficacité lorsqu’ils étaient en possession du ballon. Ni leur défaillance sur coup de pied arrêté. Dans la réaction plutôt qu’à l’offensive, les Niçois, tout de même un peu plus inspirés que face à Dijon, n’ont pas montré la réaction attendue.

Les grosses lacunes du Gym en défense

Quand il s’agissait d’alléger la tâche de leur gardien, les Aiglons, en 4-3-3, étaient souvent dans les choux. Avec la pire défense de son groupe (quinze buts encaissés), le gym, qui paye toujours sans doute l’absence de Dante, a offert pas mal d’occasions.

Auteur d’un but refusé à la 24e (pour un hors-jeu discuté), Schick trompait plusieurs fois la défense niçoise. Diaby trouvait aussi la faille pour ouvrir la marque à la 22e. Dragovic se retrouvait même complètement seul pour tirer (32e, 1-2).

Patrick Vieira finalement débarqué

Ce match ne viendra en tout cas pas rassurer les supporteurs qui, malgré le confinement, étaient une centaine à venir exhorter les Aiglons à se « bouger le cul » à leur montée dans le bus direction le stade.

Avec cette cinquième défaite d’affilée, le nombre de signataires d’une pétition pour réclamer le départ de Patrick Vieira a finalement eu gain de cause: l'ancien champion du monde a été débarqué dans la nuit. Reste à voir si cela provoquera un électrochoc à Reims ce dimanche.