OGC Nice-Slavia Prague : Privé de Dolberg, « réinfecté » par le Covid-19, le Gym va jouer sa survie

LIGUE EUROPE Les Aiglons retrouvent le Slavia Prague jeudi à domicile après une épidémie parmi les joueurs

F.Bi. avec AFP

— 

Kasper Dolberg, le 29 octobre à Nice, contre le Hapoel Beer-Sheva
Kasper Dolberg, le 29 octobre à Nice, contre le Hapoel Beer-Sheva — Daniel Cole/AP/SIPA

Les entraînements ont repris, mais sans Kasper Dolberg, ce mercredi matin. « Réinfecté par le virus » du Covid-19, qu’il avait déjà contracté en septembre, l’attaquant de l’OGC Nice ne pourra pas être sur la pelouse de l’Allianz Riviera, jeudi soir, pour la réception du Slavia Prague en Ligue Europa.

« Il a eu du mal à récupérer et s’est senti très fatigué », a détaillé ce mercredi Patrick Vieira, qui devra faire également faire sans Hassane Kamara pour cette quatrième journée, qui peut déjà être décisive pour la qualification en seizièmes de finale.

« Les joueurs ne seront pas à 100 % »

Et la tâche s’annonce compliquée après la survenue, au total, de « plus d’une douzaine » de cas de coronavirus parmi les joueurs et le staff. Quelle sera la forme du groupe ? « Difficile à dire, répond Patrick Vieira. Je sais que les joueurs ne seront pas à 100 %. »

Avec une différence de buts plombée par la claque reçue à Leverkusen en octobre (6-2), une défaite jeudi couplée à une victoire des Allemands contre l’Hapoël Beer Sheva reviendrait quasiment à une élimination pour le Gym.

Défaits à l’aller (3-2), les Aiglons n’ont donc pas d’autre choix que de l’emporter face à l’adversaire tchèque. « On a envie de continuer l’aventure. On a fait énormément d’efforts l’année dernière pour participer à cette Coupe d’Europe. La porte est encore entrouverte. Il faudra faire le nécessaire : un match complet au niveau de l’organisation, de la détermination, de l’investissement, de l’agressivité », a prévenu le coach du Gym.