Liège-Bastogne-Liège : « La première et dernière fois » qu'il lève les bras trop tôt, promet Julian Alaphilippe

CYCLISME Le champion du monde a en outre tenu à s'excuser auprès de Marc Hirschi

W.P, avec AFP

— 

A droite, Julian Alaphilippe célèbre trop tôt
A droite, Julian Alaphilippe célèbre trop tôt — Olivier Matthys/AP/SIPA

Faire des erreurs, passe encore. Le tout, c’est de ne pas les reproduire, surtout quand elles ont des conséquences aussi importantes que la perte d’un titre sur Liège-Bastogne-Liège, la doyenne des classiques. Et Julian Alaphilippe promet d’avoir retenu la leçon de son incroyable fail sur la ligne d’arrivée, dimanche en Belgique.

« Lever les mains un peu trop tôt, c’est la première fois de ma carrière que ça m’arrive et ce sera la dernière », assure le champion du monde français qui a vu Primoz Roglic le remonter par la droite en sprintant jusqu’au bout.

Alaphilippe demande pardon à Hirschi

Le puncheur, déclassé de la 2e à la 5e place par les commissaires en raison d’un écart dans l’explication finale qui a failli provoquer la chute du Suisse Marc Hirschi, a fait son mea culpa. « A froid et en ayant récupéré, j’ai revu les images. Je ne m’étais pas rendu compte d’avoir fait une vague aussi importante et d’avoir gêné Hirschi » plaide Alaph'. « Je tiens à m’excuser auprès d'Hirschi​ », insiste-t-il.

« Je suis sincèrement désolé, ça ne se reproduira plus mais on a quand même un beau vainqueur avec Primoz Roglic », retient le Français qui trouve un point positif à la remontée du Slovène. « Je préfère être déclassé en étant deuxième plutôt que d’avoir gagné », relativise-t-il.