Liège-Bastogne-Liège : Roglic se console avec la doyenne des classiques grâce à un fail d'Alaphilippe... Revivez la course

CYCLISME Alaphilippe est en lice pour remporter Liège-Bastogne-Liège

W.P.

— 

Primoz Roglic
Primoz Roglic — Stephane Mahe/AP/SIPA

Liège-Bastogne-Liège

1. Roglic
2. Alaph'
3. Hirschi

Bon allez, on en reste là pour ce live. Quelle fin de classique quand même. Dommage pour Julian, mais ça ne lui arrivera pas deux fois. La bise, les cyclix.

En tout cas c'est cool pour Roglic. Gros mental de la part du Slovène après son chrono cauchemardesque de fin de Tour pour rebondir sur la Doyenne des classiques. Respect.

A la place de Marc Hirschi je suis vert. Non seulement le mec fait perdre la course au Suisse, et en plus il le fait pour terminer deuxième. C'est moche. D'ailleurs Alaph ruine aussi le sprint de Pogacar.

0km: ET NON C'EST ROGLIC QUI GAGNE! Alaph a levé les bras beaucoup trop tôt! De toute façon je ne le vois pas ne pas être disqualifié.

0km: ALAPHILIPPE VAINQUEUR!!! Mais attention, Hirschi a stoppé son effort. Alaph' a-t-il fait une vague?? 

0km: Mohoric a fait le jump et vient disputer le sprint...

0,5km: On se regarde... Roglic est devant et Alaph accélère sans sprinter.

1km: FLAMME ROUGE!

4km: Ca tient toujours et l'écart passe au-dessus des 20 secondes. Alaphilippe, Hirschi, Roglic et Pogacar vont jouer la gagne.

6km: 18 secondes d'avance pour le groupe de tête, ça sent bon pour les quatre all-star.

8km: 13 secondes de retard seulement pour le groupe Van der Poel derrière le quatuor de tête.

9km: Que des grands noms devant.

 

10km: Les Slovènes sont revenus. Roglic essaye tout de suite d'en mettre une mais son attaque n'est pas assez tranchante. Ca se regarde un peu devant maintenant.

10km: Attaque de March Hirschi! Alaph saute dans sa roue, Pogacar est un peu court, Roglic n'y arrive pas, Kwiato non plus. Le Français et le Suisse sont trop forts.

11km: Kwiatkowski est là aussi, Pogacar également. Il est beau ce groupe. Que des giga cracks.

13km: ALAPHILIPPE Y VA!!  Le Français place une grosse branderille et Hirschi est le seul à pouvoir suivre avec Roglic.

13km: Dumoulin fait exploser tout le monde! Il est très, très fort! Alaphilippe tient bon.

14km: Dumoulin accélère en tête de peloton avec Alaphilippe dans sa roue!

15km: Tiens, tiens, Pogacar pointe le bout de son nez.

19km: Prochaine étape, la côte de la Roche aux Faucons. 1,2km à plus de 10%.

21km : Ca se regarde beaucoup devant, il n'y a pas une attaque qui sorte vraiment du lot, pas une attaque tranchante.

22km: Alaphilippe qui demande à ses compagnons d'échappée d'attaquer, que nenni. Le peloton revient en toute logique. Wellens en contre maintenant!

23km: Incident mécanique pour Cosnefroy alors que ça pète devant! Et Alaph a fait le jump sur le duo Costa-Sanchez.

23km: Attaque de Luis Leon Sanchez, suivi de Rui Costa! La péninsule ibérique à l'attaque.

27km: Albasini, le chant du cygne! Pour sa dernière course, le Suisse de 39 ans se montre. Il compte une deuxième place sur LBL à son actif. Chapeau l'artiste.

33km: J'étais très focalisé sur Alaph', mais évidemment les autres costauds sont aussi en grande forme.

 

35km: Alaph' est très bien aux avants-postes du peloton. Il discute en tête de peloton, ce sont des images qu'on aime voir. Un grand Alaph en perspective?

36km: Schär met le clignotant, c'en est fini de son effort solitaire. Les Sunweb l'avalent en tête de peloton.

39km: Le col de la Redoute arrive bientôt. La course devrait au moins péter un peu sur ces pentes.

43km: Accélération de Petr Vakoc en tête du peloton. Il durcit le ton en compagnie de quatre autres coureurs.

44km: Les Deceuninck roulent en tête de peloton. Tiens, tiens, tiens.

46km: Accélération des Movistar en tête du peloton! Résultat, Schär perd une minute sur le peloton dans le col du Maqusiard. Ca fait mal.

49km: On parle, on parle mais Michaël Schär compte 3'30 d'avance à 50 bornes de l'arrivée. S'agirait de se bouger un peu derrière.

50km: On approche du Col du Maquisard, dont je parle uniquement parce que je trouve son nom très classe.

61km: Trois minutes d'avance sur le peloton, l'écart ne diminue pas pour le moment. Mais c'est trop peu pour résister aux favoris dans la dernière partie de la course, quand les jambes seront lourdes.

62km: Ah ça c'est con, Mäder lâché en tête de la course à cause d'un pépin mécanique. Schär se retrouve seul en tête sans le vouloir, et à 60 bornes de l'arrivée ça ne l'arrange pas des masses.

65km: Alaph est rentré à l'arrière du peloton au prix d'un petit effort solitaire. Et maintenant il change de chaussures. Quelle course bizarre pour notre Julian national.

 

68km: Petit point sur la tête de la course, Schär et Mäder sont seuls en tête. Le peloton pointe à plus de trois minutes.

69km: Alaphilippe roule dans les voitures, il prend son temps pour revenir à l'arrière du peloton après sa pause changement de vélo.

69km: Julian qui change oklm de vélo, prend de quoi se ravitailler et passe un coup de fil à sa famille. Décontracté, le Français.

70km: Barguil de retour aussi, Rui Costa pareil. Tous ces coureurs ont été pris dans la chute de Valgren tout à l'heure.

72km: Alaphilippe est de retour à l'arrière du peloton. Ouf! Mais ces efforts vont peser dans la balance à la fin de la course.

74km: Ca roule fort en tête du peloton du côté des Trek.

78km: Y a une demi-heure je livais du tennis, là je rebascule sur du vélo sans me mouiller la nuque. L'adrénaline à son paroxysme.

79km: A noter que Froome a déjà été distancé. Quelle déchéance pour le Britannique.

81km: ALAPHILIPPE PRIS DANS UNE CHUTE!!!!!!! Non bordel! Quelle poisse! Barguil au sol aussi...

83km: Un peu plus de 80 bornes à parcourir. Il y a du monde devant mais ça n'ira pas au bout. 1'38" d'avance sur le peloton des favoris.

14h50 : Allez je suis là, les choses sérieuses peuvent commencer!

Salut les loustics, gros dimanche de sport puisqu’en plus de Roland-Garros et de la fin du mercato il y a aussi du vélo avec la doyenne des classiques, Liège-Bastogne-Liège, qui plus est la première course de Julian Alaphilippe avec le maillot irisé de champion du monde de cyclisme sur route. Le Français est le grand favori de la course même si on fera bien évidemment attention à des profils comme Marc Hirschi, qui a le vent en poupe depuis son Tour de France de haut vol. Attention, sait-on jamais, à Tadej Pogacar qui a prouvé sur les Mondiaux qu’il pouvait encore nous surprendre, même si sur des courses d’un jour il est encore un peu en dessous.

>> Rendez-vous à 14h50 pour le départ réel