Tour de France : Une enquête ouverte pour des soupçons de dopage chez Arkéa-Samsic

CYCLISME L'hôtel de l'équipe française avait été perquisitionné la semaine passée 

N.C. avec AFP

— 

Le peloton du Tour de France lors de l'arrivée sur les Champs-Elysées, le 20 septembre 2020.
Le peloton du Tour de France lors de l'arrivée sur les Champs-Elysées, le 20 septembre 2020. — Christophe Ena/AP/SIPA

Une enquête préliminaire a été ouverte sur des soupçons de dopage visant une équipe du Tour de France qui vient de s’achever, a annoncé lundi le parquet à l’AFP. Cette enquête a été ouverte par le pôle santé publique du parquet de Marseille, a précisé la procureure Dominique Laurens, évoquant la « découverte de nombreux produits de santé dont des médicaments (…) et surtout une méthode pouvant être qualifiée de dopante ». Deux gardes à vue sont en cours.

Une perquisition à l’hôtel d’Arkea-Samsic la semaine passée

Selon des précisions fournies à l’AFP par une source proche du dossier, une perquisition visant plusieurs coureurs de l'équipe Arkea-Samsic a été menée la semaine passée, confirmant des informations du Journal du Dimanche et de L’Equipe. Le JDD révélait dimanche que les gendarmes de l’OCLAESP (Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique) avaient mené une perquisition à l’hôtel de l’équipe française mercredi dernier, près de Méribel,

Emmanuel Hubert, le manager d’Arkéa-Samsic, avait confirmé l’information auprès de L'Equipe. Les chambres des coureurs colombiens (Nairo Quintana et son frère Dayer, ainsi que Winner Anacona) étaient notamment visées. La procureure Dominique Laurens a confirmé dans un communiqué que les soupçons de dopage visaient « une petite partie de l’équipe des coureurs ».