FC Nantes-ASSE : Contre les Verts, Gourcuff a vu « le meilleur match » depuis qu’il est là

FOOTBALL Les Canaris, menés 0-2 par Saint-Etienne, ont arraché un point dans les vingt dernières minutes, ce dimanche, à la Beaujoire

David Phelippeau

— 

Renaud Emond, juste après son égalisation.
Renaud Emond, juste après son égalisation. — LOIC VENANCE / AFP
  • Le FC Nantes, pourtant mené 2-0, a réussi à faire match nul (2-2), ce dimanche, contre Saint-Etienne, à la Beaujoire.
  • Christian Gourcuff estime avoir assisté au « meilleur match de Nantes » depuis qu’il est sur le banc des Canaris.

Nicolas Pallois a aimé « l’état d’esprit ». Christian Gourcuff, « les capacités mentales à ne rien lâcher ». Contre Saint-Etienne, les Canaris ont renversé une situation bien mal embarquée, ce dimanche après-midi, à la Beaujoire. Plombé par une ouverture du score très prématurée (2e) – comme à Monaco (défaite 2-1) - puis par une frappe venue d’ailleurs de Maçon (66e), le FC Nantes s’est arraché dans les vingt dernières minutes pour prendre un point (2-2).

Rien ne laissait penser, à 2-0 en faveur des Verts, que les hommes de Christian Gourcuff pourraient s’offrir un money-time de folie. Le FCN n’avait finalement connu que des désillusions dans ce match. Des déceptions dues notamment à des décisions arbitrales parfois contestables et souvent litigieuses. « Je ne préfère pas parler de ça sinon il nous faut une demi-heure… », a simplement lâché l’entraîneur nantais Christian Gourcuff.

Le FCN pas assez respecté par les arbitres ?

Deux actions ont cristallisé l’amertume nantaise : beaucoup de frustration pour le contact Blas-Kolodziejczak dans la surface (15e), moins pour le hors-jeu de Fabio juste avant le but de Kolo Muani (44e). L’air de rien, Nicolas Pallois a quand même balancé que Nantes n’était sans doute pas respecté ou en tout cas pas vraiment arbitré comme d’autres formations, faisant référence à l’action litigieuse sur Blas : « Pour certaines équipes, l’intervention du VAR (arbitrage vidéo) est trop demandée. Pour Nantes, pas assez. »

En attendant, Nantes n’a jamais baissé la tête dans cette rencontre et a montré un caractère insoupçonné. Certes, les Canaris ont su tirer profit du manque de fraîcheur patent des Verts, qui enchaînaient une troisième rencontre en une semaine et deux en trois jours (victoire 0-2 à Marseille). Mais, Gourcuff a vu, ce dimanche « un très bon match ». « Sur le plan du jeu, c’était très intéressant. » Et le technicien breton de surprendre même tout son auditoire : « C’est peut-être la meilleure prestation depuis que je suis là, dans l’organisation, dans la maîtrise, dans la volonté de jouer, dans le pressing, bien coordonné. Après, comme on joue comme ça, on peut regretter le manque d’efficacité. […] Le gros regret, c’est plus le premier but qui nous pénalise tout de suite. Cette passivité, c’est un peu énervant. Pour le reste, la réaction de l’équipe a été exemplaire. »

Et quelques joueurs ont gonflé leur capital confiance. Moses Simon, pas aussi tranchant et maladroit depuis le début de la saison, s’est rassuré en marquant enfin (71e). « Moses nous a dit que s’il avait manqué celle-là, il n’aurait pas été bien ! », sourit Dennis Appiah. Renaud Emond a lui aussi enfin inscrit un but bien dans son style (86e) juste après son entrée en jeu. « Je n’ai pas un groupe pour jouer le haut du tableau, mais j’ai un groupe intéressant », conclut Gourcuff. Un froid réalisme qui risque de décevoir les supporteurs nantais et peut-être le président Kita.