OM-ASSE : Pourquoi l’AS Saint-Etienne n’est pas un club comme les autres

THE BOSS Du petit club de foot d’entreprise créé, en 1912, par l’enseigne de grands magasins « Casino », au club de foot mythique de Saint-Etienne, il n’y avait qu’un pas. Ou presque

E.Pe.

— 

Pourquoi l’AS Saint-Etienne n’est pas un club comme les autres — 20 Minutes

Victoire, enfin ! Les Stéphanois ont mis fin à 41 ans de disette dans la cité phocéenne, hier soir, en battant l’OM 2-0 au Vélodrome. La dernière fois c’était en… 1979 ! L’occasion de revenir sur l’histoire du club stéphanois. Qui c’est les plus forts ?

Pourquoi l’AS Saint-Etienne est un club de foot mythique

Dix titres de champion de France (record de France) ; six Coupes de France ; une Coupe de la Ligue. L’AS Saint-Etienne est le club le plus titré du football français et l’un des plus populaires !

La légende Michel Platini y joue de 1979 à 1982. Juste après Aimé Jacquet, Stéphanois d’adoption de 1961 à 1973.

Pourquoi les couleurs du club sont le vert et le blanc

A ses débuts en 1912, l’ASSE était un club d’entreprise nommé Amicale des employés
de la Société des magasins Casino. Le club arbore donc la couleur verte de la chaîne, et est alors réservé aux employés de Casino. Il devient, sept ans plus tard, l’Amical Sporting Club puis fusionne avec le Stade forézien universitaire et est renommé l’Association sportive stéphanoise tout en conservant le vert Casino. Et les Stéphanois appellent encore leur club l’ASS.

C’est quoi cette histoire de poteaux carrés ?

Le 12 mai 1976, les Verts vont en finale de Coupe d’Europe et se retrouvent face au Bayern Munich. Les deux clubs s’affrontent au stade Hampden Park, à Glasgow, où les poteaux des cages sont carrés.

A deux reprises, le ballon heurte le poteau et la barre transversale du gardien allemand Sepp Maier, mais ne rentre pas… La faute aux montants carrés des cages du vieux stade d’Hampden Park ?

En 2013, l’ASSE a finalement décidé de conjurer le mauvais sort en s’offrant les poteaux de Glasgow pour 20.000 euros, qui sont désormais conservés au musée des Verts au pied du stade Geoffroy-Guichard, à Saint-Etienne.