Ligue des champions : Viré de la Juventus, Maurizio Sarri n’a pas résisté à l'élimination contre Lyon

FOOTBALL Le club a été éliminé de la Ligue des champions par l'OL vendredi soir, malgré la victoire et le doublé de Ronaldo (2-1)

20 Minutes avec AFP

— 

Maurizio Sarri, alors entraîneur de la Juventus de Turin, en juin 2020 (photo d'illustration)
Maurizio Sarri, alors entraîneur de la Juventus de Turin, en juin 2020 (photo d'illustration) — AFP

« Maurizio Sarri relevé de ses fonctions. Merci Maurizio Sarri. » Tel est le message publié par la Juventus de Turin ce samedi sur son compte Twitter. Le club annonce ainsi avoir retiré la direction de son équipe à l’entraîneur Maurizio Sarri qui, malgré un nouveau titre de champion, n’a pas résisté à l’élimination des siens vendredi en huitième de finale de Ligue des Champions contre Lyon.

« La Juventus annonce avoir relevé Maurizio Sarri de sa charge d'entraîneur de l'équipe première. Le club souhaite le remercier pour avoir écrit une nouvelle page de l'histoire bianconera avec un neuvième scudetto consécutif, couronnement d'un parcours personnel qui l'a fait gravir tous les échelons du football italien », complète le club piémontais dans son communiqué.

Sarri avait pris les commandes de la Juventus en début de saison en remplacement de Massimiliano Allegri, qui arrivait au bout d’un long cycle de cinq ans. Sarri de son côté sortait d’une expérience d’un an avec Chelsea, où il avait remporté la Ligue Europa.

Après le match vendredi face à l'OL, Maurizio Sarri avait parlé, outre de l’arbitrage, d’un « excellent match » et d’un hypothétique « classement de la C1 », dont la Juve serait « première ou deuxième avec six victoires, un nul et une défaite ». Autant de déclarations interprétées samedi comme un manque de lucidité, voire comme l’inadaptation d’un homme à un contexte.

« Sarri Out ! », avait titré le quotidien sportif turinois Tuttosport, reprenant le hashtag qui sur Twitter a accompagné toute cette saison le technicien toscan, guère aimé des supporters bianconeri. Alors qu'elle avait recruté Cristiano Ronaldo il y a deux ans pour gagner la C1, la Juventus reste sur un quart de finale et un 8e de finale dans l'épreuve.