FFR : Bernard Laporte candidat à un deuxième mandat de président pour « transformer l'essai »

RUGBY C'est reparti pour un tour ?

20 Minutes avec AFP

— 

Le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte.
Le président de la Fédération française de rugby, Bernard Laporte. — John Spencer/SIPA

« Continuer et transformer l'essai »... Bernard Laporte a officialisé mardi, dans un entretien à l'AFP, sa candidature pour un deuxième mandat à la présidence de la Fédération française de rugby (FFR).

Les élections de la FFR ont été maintenues le 3 octobre même si l'opposition, menée par le président de la ligue Ile-de-France Florian Grill, avait réclamé un report en raison de la crise sanitaire.

Lors de la précédente élection, remportée face au sortant Pierre Camou en 2016, Bernard Laporte était parti vite, battant le pavé plus d'un an avant le vote. Cette fois, l'ancien sélectionneur des Bleus (1999-2007) a attendu. « Je ne me déclare pas tard: avec ce que nous avons vécu, il fallait être à la tâche, chez les clubs. Avec le plan de relance, c'était beaucoup beaucoup de travail, beaucoup beaucoup de visioconférences», a-t-il expliqué.

« En plus, j'ai été élu vice-président de World Rugby, c'était aussi beaucoup de visios en parallèle. C'est normal mais j'ai préféré accompagner les clubs et me déclarer au dernier moment. Je resterai président jusqu'au 3 octobre: je ne crois pas qu'une institution comme la nôtre puisse se passer de président. Il faudra que je fasse la part des choses entre les deux », a-t-il ajouté.