Asvel : Tony Parker propulse à nouveau son frère TJ comme entraîneur principal, avec Frédéric Fauthoux en assistant

BASKET Assistant de Zvezdan Mitrovic durant les deux dernières saisons, TJ Parker (36 ans) va prendre les rênes de l’Asvel, comme durant la fin de saison 2017-2018

Jérémy Laugier

— 

TJ Parker, ici en tant qu'assistant de Zvezdan Mitrovic, lors d'un match d'Euroligue à Belgrade en novembre dernier.
TJ Parker, ici en tant qu'assistant de Zvezdan Mitrovic, lors d'un match d'Euroligue à Belgrade en novembre dernier. — Nikola Krstic/REX/SIPA
  • Tony Parker vient d’annoncer ce mardi à L’Equipe son choix pour remplacer sur le banc de l’Asvel Zvezdan Mitrovic, licencié le mois dernier.
  • Si Frédéric Fauthoux va bien débarquer à Villeurbanne, ce sera en tant qu’assistant de TJ Parker (36 ans), frère cadet de « TP » qui va se retrouver en première ligne en Jeep Elite et en Euroligue.
  • Après huit saisons comme adjoint à l’Asvel, hormis un intérim de quatre mois mitigé en 2018 entre les périodes JD Jackson et Zvezdan Mitrovic, TJ Parker se voit donc (re) donner sa chance.

« Je fais confiance à mon instinct et je pense que TJ est prêt. Il a bien appris pendant huit ans, c’est le bon timing. » Tony Parker a bel et bien décidé de nommer son frère cadet TJ (36 ans) entraîneur principal de l'Asvel pour la saison prochaine, comme le révèle L'Equipe ce mardi. Notamment assistant de Zvezdan Mitrovic lors des deux dernières saisons, TJ Parker va donc prendre la succession du coach monténégrin, licencié par le club villeurbannais à un an de la fin de son contrat.

Cet ancien joueur professionnel, passé par Paris Basket Racing, le Sluc Nancy et l’Asvel, sera assisté de Frédéric Fauthoux, qui était fortement pressenti pour arriver en tant que numéro un après ses cinq années de coach titulaire à Boulogne-Levallois. Ce n’est pas la première fois que Tony Parker, président de l’Asvel depuis 2014, tente le pari de lancer en première ligne son frère.

« TJ sait très bien que je n’aurai pas d’états d’âme »

Après avoir licencié JD Jackson en janvier 2018, « TP » lui avait ainsi confié les clés de l’équipe, pour sa première expérience en tant que coach numéro 1 dans sa carrière, et il ne s’agissait pas forcément que d'un intérim. « Il a sa chance pendant six mois et on fera ensuite le bilan sur les performances du club », indiquait alors l’ancien meneur des Spurs. Après une élimination en quart de finale de Jeep Elite au Mans et un bilan mitigé (16 victoires et 13 défaites), Tony Parker avait finalement préféré recruter Zvezdan Mitrovic (Monaco), champion de France avec l’Asvel dès sa première saison.

Deux ans plus tard, TJ Parker sera-t-il cette fois à même de piloter un club d’Euroligue renforcé par les arrivées de Norris Cole, Moustapha Fall, Paul Lacombe, Allerik Freeman et Kevarrius Hayes ? « Il connaît les règles du jeu, il sait très bien que je n’aurai pas d’états d’âme si on n’a pas les résultats que l’on veut », assure Tony Parker.