Coronavirus : Accor pourrait ne pas verser l’intégralité de son contrat de sponsoring au PSG

ECONOMIE

F.H. avec AFP

— 

Accor, sponsor du PSG de Neymar, pourrait ne pas verser au club parisien l'intégralité de la somme prévue dans son contrat de sponsoring.
Accor, sponsor du PSG de Neymar, pourrait ne pas verser au club parisien l'intégralité de la somme prévue dans son contrat de sponsoring. — UEFA - Handout/VSPress/SIPA

Après les chaînes de télé qui refusent de payer la Ligue de football professionnel, ce sont les sponsors qui pourraient ne pas verser d'argent aux clubs de Ligue 1. Le PDG d'Accor, Sébastien Bazin, a déclaré ce vendredi sur BFM TV: «Les sponsors ne peuvent pas donner d'argent, s'il n'y a pas de visibilité». Or Accor est devenu cette saison le principal partenaire maillot du PSG dans le cadre d'un contrat estimé à plus de 55 millions d'euros par an.

«Nous, [le paiement] est versé en deux fois: au 1er janvier et au 1er juillet, a précisé Sébastien Bazin. Au 1er janvier, ça a été payé. Pour le 1er juillet, il faudrait que [le championnat] reprenne, autrement il ne sera probablement pas versé.»

Un tel scénario pourrait poser des difficultés au PSG dont le contrat avec Accor a été un bol d'air face à la menace du fair-play financier (FPF), qui interdit à un club engagé en compétition européenne de dépenser plus que ce qu'il ne gagne et encadre étroitement les injections de capitaux. Le président de l'UEFA Aleksander Ceferin a toutefois évoqué de possibles modifications des règles FPF en raison de cette «année terrible» pour les clubs.