Coronavirus : L’UEFA ne veut pas entendre parler de classements entérinés comme en Belgique

FOOTBALL L’organisateur des compétitions européennes a envoyé une lettre salée à toutes les Ligues des championnats continentaux

J.L.

— 

L'UEFA veut à tout prix finir les championnats cette saison.
L'UEFA veut à tout prix finir les championnats cette saison. — FABRICE COFFRINI / AFP

Panpan sur les fesses de la Belgique et un avertissement pour les autres. Moins de 24h après que la Jupiler League a franchi le pas en annonçant qu’elle proposerait à ses membres d’entériner la saison telle quelle sans aller jusqu’au bout du championnat belge, l’UEFA choisi de montrer ses muscles dans un courrier vindicatif adressé aux clubs et aux Ligues.

« Les compétitions doivent se décider sur le terrain »

Signée par l’UEFA, le boss de l’ECA (syndicat des plus gros clubs européens), et l’EPFL (l’association des Ligues européennes), la lettre que s’est procurée l’agence AP brocarde ceux qui voudraient stopper leur saison sans lui donner la chance de reprendre cet été.

« Nous sommes confiants dans la possibilité que les championnats puissent reprendre dans les mois à venir, avec l’accord des autorités, et estimons que l’arrêt définitif des championnats à cette date est une décision prématurée et injustifiée, est-il notamment écrit. Même un évènement aussi perturbateur qu’une pandémie ne doit pas empêcher les compétitions de se décider sur le terrain, et les titres accordés en fonction des résultats complets ».

Alors que le président de la FIFA Gianni Infantino a avoué jeudi qu’il était incapable « de prévoir à quel moment le football reprendrait comme avant », l’UEFA assure travailler sur plusieurs scénarios, dont une reprise des championnats en juillet/août s’il le fallait.

Une expulsion à prévoir en Coupe d'Europe ?

Surtout, l’organisateur des compétitions européennes menace dans ce courrier les récalcitrants d’une expulsion des Coupes d’Europe la saison prochaine : « Nous nous réservons le droit d’évaluer l’inscription des clubs admis dans les compétitions européennes en 2020/2021, conformément aux règlements de compétition applicables. Nous savons à quel point vous partagez avec nous les valeurs fondamentales de notre sport et nous sentons votre soutien dans notre mission de protéger l’intégrité de ses compétitions ».

Un message clair à destination de la Belgique, qui doit se prononcer le 15 avril,​ et de ceux qui seraient tentés de suivre son exemple.