Coronavirus : La LFP aimerait finir la saison « au plus tard le 30 juin ou éventuellement le 15 juillet »

FOOTBALL La LFP s’est de nouveau réunie lundi soir pour évoquer la suite des championnats de France

A.L.G. avec AFP

— 

La Ligue 1 pourrait se terminer au plus tard le 15 juillet.
La Ligue 1 pourrait se terminer au plus tard le 15 juillet. — PASCAL PAVANI / AFP

La LFP a légèrement revu son jugement lundi soir, dans un contexte de pandémie de coronavirus où la vérité d’un jour est rarement celle du lendemain. Alors qu’elle avait affirmé la semaine dernière son ambition de terminer les saisons de Ligue 1 et de Ligue 2 le 30 juin, la Ligue de football professionnel a finalement ouvert la porte à une fin de championnat le 15 juillet des championnats.

A l’issue d’une réunion du bureau du Conseil d’administration de la LFP, celui-ci, à l’unanimité, « a rappelé l’objectif prioritaire de terminer la saison au plus tard le 30 juin 2020 ou éventuellement le 15 juillet », affirme la Ligue dans un communiqué.

« On s’est donné comme principe majeur de tout faire pour terminer le 30 juin. L’objectif, c’est le 30, mais s’il faut terminer au-delà, on s’adaptera, avec les clubs et les joueurs. On jouera autant que faire se peut », avait déclaré mardi dernier le directeur général exécutif de l’instance, Didier Quillot.

La décision de l’UEFA, annoncée mardi dernier, de décaler le Championnat d’Europe à l’été 2021 offre de nouvelles possibilités au calendrier pour que les compétitions domestiques et internationales s’achèvent, une fois éloignée la pandémie de coronavirus qui a mis le football à l’arrêt.

Le foot navigue à vue

Mais la question de la fin de la saison se heurte à plusieurs inconnues : d’abord sur sa date de reprise, liée au risque sanitaire, ensuite sur le calendrier, car 23 dates devront être trouvées sur une période courte, entre les rencontres de championnat, la Ligue des champions et les finales de Coupe de France et de Coupe de la Ligue. « Le Bureau soutiendra également toutes les initiatives gouvernementales qui permettront aux athlètes de haut niveau de pouvoir s’entraîner à nouveau dès que possible », ajoute le communiqué de la LFP.

« Par ailleurs, le Bureau souhaite que des discussions s’engagent pour adopter une position commune sur le dialogue entre les clubs et l’UNFP (le syndicat des joueurs professionnels), qui représente les joueurs », dit encore la LFP, alors que plusieurs contrats de joueurs se terminent le 30 juin et que plusieurs clubs de Ligue 1 ont décidé de recourir au chômage partiel.