Coronavirus : Le Barça sonde ses joueurs et négocie avec eux une baisse de salaire

FOOTBALL Le Barça pourrait boucler l’exercice 2019-2020 avec un déficit de 60 millions d’euros

A.L.G.

— 

Josep Maria Bartomeu aimerait que ses joueurs acceptent une baisse temporaire de leur salaire.
Josep Maria Bartomeu aimerait que ses joueurs acceptent une baisse temporaire de leur salaire. — HO / BARCELONA FC PRESS OFFICE / AFP

L’idée pourrait rapidement faire son chemin partout en Europe : pour faire face à la crise économique qui touche les clubs de football de plein fouet depuis le début de l’épidémie de coronavirus sur le continent, le FC Barcelone envisage de baisser les salaires de ses joueurs.

En effet, selon L'Equipe, les dirigeants blaugranas auraient contacté les poids lourds du vestiaire (Messi, Busquets, Piqué) afin de négocier avec eux une diminution de leurs revenus le temps que durera le confinement en Espagne. Ceux-ci se seraient montrés ouverts à l’idée dans le but d’éviter au club de subir d’immenses pertes économiques, la masse salariale du Barça – la plus élevée au monde – représentant 61 % du budget total de l’institution (avec 11,5 millions d’euros annuels par joueur en moyenne).

Vers une suspension des salaires des joueurs en Italie ?

A titre d’exemple, le seul report du 8e de finale retour de Ligue des champions contre Naples, censé se tenir au Camp Nou le 18 mars dernier, aurait représenté un manqué à gagner de 6 millions d’euros. Au total, selon Sport, le Barça aurait d’ores et déjà prévu de boucler sa saison avec un déficit de 60 millions d’euros. Ces mesures exceptionnelles pourraient rapidement être généralisées à de nombreux clubs européens.

A ce titre, As nous apprend que l’Association des clubs européens (ECA) devait organiser une réunion lundi pour débattre de cette éventualité. En Italie, pays le plus touché en Europe par l’épidémie, les clubs ont déjà évoqué entre eux la possibilité de suspendre les salaires des joueurs pour le mois de mars. Selon As, le préjudice économique lié à l’arrêt des matchs et à l’absence de revenus serait d’au moins 800 millions d’euros.