OL : Les supporteurs diffusent un meme de Garcia grimé en clown, le club menace de déposer plainte

FOOTBALL Une histoire drôle qui prend des proportions beaucoup moins drôles

B.V.

— 

Le tweet et le montage en question.
Le tweet et le montage en question. — Twitter
  • L’Olympique Lyonnais affronte la Juventus mercredi soir en Ligue des champions dans un climat difficile avec ses supporteurs.
  • Certains de ces supporteurs font fleurir sur Internet un meme de Rudi Garcia grimé en clown, ce qui n’a pas plu du tout à l’Olympique Lyonnais.

Si vous êtes un peu sur Twitter, vous n'êtes pas sans savoir que les supporteurs de l'OL peuvent s'y montrer créatifs. Particulièrement lorsque leur club tire un nouvel adversaire européen et qu’ils inondent le réseau de montages Photoshop (Paint ?) vantant avec une certaine dérision leur équipe. Cet élan de créativité a connu un nouvel épisode rocambolesque ces derniers jours, avec la naissance d’un meme présentant Rudi Garcia grimé comme un clown.

Meme qui a conduit le club lyonnais à publier, mercredi matin, à quelques heures du match contre la Juventus, un communiqué virulent : « L’OL informe que le club déposera désormais plainte à raison de tous les contenus, postés ou partagés sur ses réseaux sociaux, susceptibles d’être constitutifs d’injure, de diffamation, de menace, de harcèlement ou encore d’incitation à la haine. »

Derrière ce meme, il y a évidemment un long passif d’amour-haine entre les supporteurs lyonnais sur Twitter et le club. L’un des influents fans raconte l’histoire du Rudi grimé : « Il n’y a pas d’origine précise à cette image, il avait été posté comme ça par un twitto sans que ça sorte de l’ordinaire, il n’y avait pas de vague d’envois de l’image comme il peut y en avoir lors des tirages au sort. Et puis, ce week-end, un twitto qui a posté la photo a été bloqué par le compte officiel du club. Tout le monde a trouvé ça un peu ridicule. Et comme on est des enfants de 4 ans, on a du coup réagi en partageant cette photo en masse. C’est notre réponse à cette faute de communication grotesque du club que de vouloir bloquer ses supporteurs. »

Le montage devient donc un meme que les supporteurs lyonnais spamment au moindre tweet du compte officiel de l’Olympique Lyonnais. Les détournements se multiplient, un concours de montages est même lancé.

Jusqu’à, donc, cette communication officielle de l’OL, à laquelle certains supporteurs ont choisi de répondre soit par le meme de Rudi en clown, soit par de nouveaux montages sur l’univers carcéral, s’imaginant déjà passer leur vie derrière les barreaux. Pas sûr que ça fasse beaucoup rire le club et le président Jean-Michel Aulas, qui semble en grande difficulté dans sa mission de réconciliation avec une partie de ses supporteurs. Surtout après avoir choisi Rudi Garcia comme nouvel entraîneur. « Ce meme, c’est une forme de rejet, explique notre supporteur. Il y a de la détestation pour Rudi Garcia, c’est sûr. Mais c’est surtout que les supporteurs lyonnais n’ont pas beaucoup de moyens d’expression que Jean-Michel Aulas accepte. Comme il est sur Twitter et qu’on sait que ça, il le voit, on sait que ça le fait chier… »

Interrogé mardi en conférence de presse sur la relation avec les supporteurs et l’installation par ces derniers d’une banderole assassine sur la boutique du Parc OL, Rudi Garcia avait préféré calmer le jeu à appeler à l'union sacrée : « On a été un peu surpris parce qu’on pensait que les supporteurs venaient nous encourager, nous charger à bloc pour les trois matchs de la semaine. A l’intérieur du groupe, je vous prie de croire que le contexte n’est pas morose. Le groupe vit bien. Et cette semaine est quand même excitante et incroyable, ce qui prouve la grandeur de l’OL. On va être devant notre public et on va s’aider de ce 12e homme pour trouver des ressources. »