Toulouse : Un éducateur perd connaissance après une agression lors d’un tournoi de jeunes, le club de Colomiers sous le choc

FOOTBALL Un éducateur de l’US Colomiers, en charge d’une équipe U10 (moins de dix ans), a été très violemment agressé samedi, lors d’un tournoi de jeunes organisé à Toulouse (Haute-Garonne)

Nicolas Stival

— 

L'agression s'est produite lors d'un tournoi de jeunes, à Toulouse. Illustration.
L'agression s'est produite lors d'un tournoi de jeunes, à Toulouse. Illustration. — Mourad Allili / Sipa
  • L'US Colomiers a publié ce mardi un communiqué pour soutenir l'un de leurs éducateurs, agressé pendant un tournoi de jeunes, samedi matin à Toulouse.
  • Cet entraîneur d'une équipe U10 a perdu connaissance et dû être hospitalisé, alors que l'auteur des coups a pris la fuite.
  • Le club a réuni les parents des jeunes joueurs lundi, et mis un psychologue à la disposition des familles.

L’US Colomiers (USC) reste sous le choc depuis samedi, et la très violente agression de l’un de ses éducateurs lors d’un tournoi de jeunes, organisé dans le quartier toulousain de Saint-Simon. Ce mardi, l’un des principaux clubs de football  haut-garonnais, fort de plus de 800 licenciés, a publié un communiqué pour apporter son soutien à ce bénévole, qui a déposé plainte.

Cet entraîneur de la catégorie U10 (moins de dix ans) encadrait son équipe qui venait de jouer le premier match de la journée, lorsqu’il a été pris à partie peu avant 10h30 par un homme, pour des raisons que l’enquête devra déterminer. Selon un responsable de l’USC, l’agresseur, qui s’est initialement présenté comme un éducateur marseillais, a agi rapidement alors qu’enfants et parents de l’équipe columérine rejoignaient un autre terrain pour poursuivre le tournoi.

« Un climat particulièrement anxiogène »

L’entraîneur était en train de récupérer des ballons lorsqu’il a été frappé. Le quadragénaire a perdu connaissance et a été hospitalisé le reste du week-end. Touché au visage, il souffre notamment d’une fracture à la pommette. Son équipe et l’autre formation U10 du club inscrite au tournoi ont immédiatement abandonné l’événement.

Lundi soir, les parents des jeunes joueurs, choqués, ont été reçus par les dirigeants du club, qui ont mis à leur disposition un psychologue. Ce mardi soir est prévue une réunion d’éducateurs, pour évoquer le sujet ainsi que la prise en charge des enfants en l’absence de leur coach, actuellement en arrêt de travail.

Quant à l’agresseur, encore non identifié, il a pu prendre la fuite après son méfait. Dans son communiqué, l’USC, soutenue par la Ligue d’Occitanie et le district de Haute-Garonne, espère un dénouement rapide de l’enquête pour « ramener la sérénité dans un climat actuel particulièrement anxiogène tant pour les coachs que pour les jeunes Columérins ».