Nasser Al-Khelaïfi a-t-il payé 1 millions de francs suisses à la Fifa pour un accord à l’amiable ?

FOOTBALL Selon « The Times », le président du PSG a payé la Fifa pour que cette dernière retire sa plainte

J.L.

— 

Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi.
Le président du PSG, Nasser Al-Khelaïfi. — John Spencer/SIPA

Nasser Al-Khelaïfi aurait payé la Fifa afin que cette dernière retire sa plainte le visant pour « corruption active » lors de l’attribution de droits médiatiques des Coupes du monde de football 2026 et 2030 pour la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Selon The Times, le président du PSG aurait vers un million de francs suisses (950.000 euros) à l’institution dans le cadre d’un accord à l’amiable entre les deux parties, alors que NAK risquait une inculpation pour corruption active, accusé notamment d’avoir fait profiter l’ancien n°2 de la Fifa Jérôme Valcke d’une luxueuse villa en Sardaigne estimée à 5 millions d’euros. Un accord démenti par l’intéressé, un porte-parole de NAK ayant assuré à nos confères du Monde « qu’aucun paiement n’a été fait en relation avec l’abandon des charges »

L’homme de Doha à Paris s’est félicité jeudi de l’abandon d’une partie des accusations pesant contre lui. Il reste toutefois accusé « d’instigation à la gestion déloyale » en tant que patron du groupe BeIN Media. « Une seconde accusation » dont NAK est persuadé « qu’il sera prouvé qu’elle est sans fondement », a-t-il commenté dans un communiqué adressé à l’AFP. Le boss parisien est déjà mis en examen en France depuis mai 2019 pour « corruption active » dans l’enquête sur l’attribution des Mondiaux d’athlétisme 2017 au Qatar.