Bordeaux : Le marathon nocturne disparaît, le semi-marathon devrait survivre

COURSE A PIED La mairie met notamment en avant le surcoût financier de l'édition 2019 après son report

C.C.

— 

Près de 20.000 coureurs sont attendus sur les courses du marathon de Bordeaux.
Près de 20.000 coureurs sont attendus sur les courses du marathon de Bordeaux. — Thibaud Moritz / AFP

Cinq. C’est le nombre d’éditions qu’aura connu le marathon nocturne de Bordeaux. L’aventure n’ira pas plus loin. Un souhait de la métropole notamment après une édition 2019 très compliquée avec le report de l’événement d’avril à octobre en raison du mouvement des « gilets jaunes », rapporte Sud Ouest.

La difficulté à trouver des signaleurs et bénévoles mais surtout le surcoût financier de cette dernière édition ont fini par convaincre Nicolas Florian, le maire, de mettre fin au marathon nocturne de Bordeaux (dont seulement 15 % des inscrits aux différents formats de course participaient). Selon un élu, l’édition 2019 a coûté près de 150.000 euros au lieu de 65.000 euros les années précédentes. Les retombées économiques n’étaient pas non plus au rendez-vous notamment pour les deux autres villes traversées dans la métropole : Talence et Pessac.

Ironman se retire

Si la société Ironman, prestataire du marathon avec le Stade Bordelais, a réfléchi à un nouveau tracé depuis plusieurs mois, finalement aucun accord n’a été trouvé. L’événement ne va pas complètement disparaître puisque la mairie de Bordeaux a demandé au club bordelais de plancher sur un « un événement de masse, de sport pour tous, très ouvert sur le patrimoine ». Il devrait s’agir d’un semi-marathon classique organisé en octobre prochain.