La course se déroulera autour sur la place de la Concorde, où75.000 m2 seront dédié au sport avec près de 30 disciplines olympiques représentées.
La course se déroulera autour sur la place de la Concorde, où75.000 m2 seront dédié au sport avec près de 30 disciplines olympiques représentées. — Comité Paris 2024

PARIS 2024

Paris: Rendez-vous dimanche pour obtenir un dossard pour le marathon des JO 2024

Le Run Paris 2024, qui se tient ce dimanche place de la Concorde, va sélectionner les premiers participants au marathon grand public des JO 2024

  • Dimanche prochain, la place de la Concorde à Paris accueille le Run Paris 2024 : trois courses d’une longueur de 2.024 mètres ouverte à tous les publics à partir de 15 ans à l’occasion de la journée olympique 2019.
  • Les courses permettront de désigner 24 gagnants désignés par tirage au sort parmi ceux qui ont terminé le parcours. Ils bénéficieront d’un dossard pour le marathon grand public qui se déroulera à Paris en 2024.
  • De nombreuses activités seront également proposées au public sur la place de la Concorde où 75.000 m2 seront dédiés au sport.

Les Jeux olympiques, un événement réservé aux meilleurs athlètes ? Pas en 2024. Les amateurs de l’une de ces disciplines reines des JO pourront pour la première fois fouler la même piste que les plus grands sportifs.

Lors des Jeux de Paris, un marathon grand public sera organisé en plus du marathon réservé aux sportifs. Pour sélectionner une partie des heureux élus, une course avec trois départs en décalé aura lieu ce dimanche sur la place de la Concorde à Paris et une autre à Villepinte, à l’occasion de la journée olympique 2019. Les gagnants seront tirés au sort. Une façon de « montrer concrètement notre ambition festive, populaire et spectaculaire », affirme Jean-Philippe Gatien, directeur des sports de Paris 2024.

« Faire descendre les spectateurs des tribunes »

2.024 mètres. C’est la distance, tout en symbole, que devront parcourir ce dimanche les participants au Run Paris 2024. Baskets aux pieds, hommes, femmes, jeunes, d’au moins 15 ans, et moins jeunes, ils seront plus de 6.000 sur la ligne de départ à Paris, Villepinte et dans dix autres villes de France (Montpellier, Rennes, Tours…)

Après chaque course, huit participants seront tirés au sort à Paris (soit 24 en tout) et deux dans les autres villes. Ils gagneront ainsi leur ticket pour 2024. Faire participer des débutants, ce sera une première. Pour Jean-Philippe Gatien, c’est une façon pour le comité Paris 2024 de « faire descendre les spectateurs des tribunes » et de leur permettre de devenir « acteurs » des Jeux.

Le format des courses grand public encore en réflexion

Une seule condition pour être sélectionné : avoir terminé l’ensemble du parcours. Le chrono est donc mis de côté. « On veut donner sa chance à tout le monde », revendique Jean-Philippe Gatien, directeur des sports de Paris 2024. Pas question de fermer la porte aux débutants, le comité Paris 2024 veut profiter des Jeux pour faire bouger les mentalités sur le sport. Pour l’ancien champion de tennis de table, l’événement doit être l’occasion de montrer à la population que le sport, « ce n’est pas que de la compétition, c’est partager un moment ensemble ». Le comité organisateur des Jeux espère encourager la population à pratiquer du sport au quotidien et laisser ainsi un « héritage durable ».

Des questions se posent pourtant sur le format choisi pour la course de ce dimanche, très courte à côté d’un marathon. « On peut être bon sur 2 km, mais ça ne veut pas dire qu’on peut faire un marathon », souligne Mostafa Johar, entraîneur d’athlétisme au stade Championnet (XVIIIe arrondissement de Paris). Autre doute concernant l’état de forme des personnes qualifiées au moment des JO. « Est-ce que vous pouvez dire aujourd’hui si dans cinq ans vous pourrez encore courir le marathon ? », s’interroge Pierre Simeoni, président de Free Runners, un club d’athlétisme parisien. A ces questions, Jean-Philippe Gatien répond que le détail des épreuves n’est pas encore fixé. « On réfléchit au format », assure-t-il. Parmi les pistes évoquées, l’organisation d’un marathon grand public pour les coureurs chevronnés et d’autres courses plus courtes pour les débutants.

Des initiations pour tous avec Tony Parker et Renaud Lavillenie

Malgré le format abrégé de la course de ce dimanche, Pierre Simeoni rappelle l’importance d’une bonne préparation. « Les participants ont intérêt à s’échauffer et à bien déjeuner. Même sur une petite course, on peut facilement se blesser », insiste-t-il.

Plus de 10.000 coureurs ont déjà pris leur dossard pour ce dimanche dans toute la France. Selon le comité, il reste encore des places. Et pour ceux qui ne sont pas adeptes des pistes d’athlétisme, d’autres activités sont proposées avec près de 30 sports représentés. De grands athlètes français comme Tony Parker (basket), Yannick Agnel (natation) ou Renaud Lavillenie (saut à la perche) seront présents place de la Concorde pour des initiations.