La TV d'Etat chinoise déprogramme un match d'Arsenal après un message d'Özil en soutien aux Ouïghours

FOOTBALL Mesut Özil avait affiché son soutien à la communauté sur les réseaux, vendredi

W.P, avec AFP

— 

Mesut Özil avec le maillot d'Arsenal
Mesut Özil avec le maillot d'Arsenal — David Loveday/TGS Photo/REX/SIPA

Pas d’Arsenal-Manchester City pour les Chinois, dimanche. La CCTV a déprogrammé l’affiche de Premier League (17h30 chez nous) après que Mesut Özil a affiché son soutien aux Ouïghours du Xinjiang, vendredi sur les réseaux.

« Des Corans sont brûlés… des mosquées détruites… les écoles islamiques interdites… des intellectuels religieux tués les uns après les autres… Des frères envoyés par la force dans des camps », s’était-il indigné dans un message diffusé en langue turque sur Twitter et Instagram.

« Les musulmans restent silencieux. On n’entend pas leur voix », avait-il ajouté dans son message où figure à l’arrière plan le drapeau de ce que les séparatistes ouïghours appellent le Turkestan oriental.

View this post on Instagram

#HayırlıCumalarDoğuTürkistan 🤲🏻

A post shared by Mesut Özil (@m10_official) on

Tottenham-Wolverhampton à la place

La rencontre devait initialement être retransmise en direct par la chaîne sportive de CCTV peu après minuit, lundi, selon un programme publié précédemment sur le compte officiel de la Ligue. Toutefois, dimanche, la CCTV avait remplacé le match prévu à son programme par celui qui sera disputé à 15h chez nous, et diffusé en différé, entre Tottenham et Wolverhampton.

Samedi, Arsenal avait pris ses distances par rapport aux propos d’Ozil, affirmant que le club a « toujours adhéré au principe de ne pas s’impliquer dans la politique ». Le basket-ball américain s’était également vu infliger des mesures de rétorsion du diffuseur chinois après le soutien du directeur général des Houston Rockets, Daryl Morey, aux manifestants pro-démocratie de Hong Kong, entraînant des tensions diplomatiques entre les deux pays.