Pédophilie: Roxana Maracineanu salue l'enquête de Disclose et évoque le club de natation de Clamart

SOCIETE La ministre des Sports a réagi à l’enquête sur la pédophilie dans le sport des journalistes de Disclose

W.P.

— 

Un enfant joue au foot
Un enfant joue au foot — Yuri CORTEZ / AFP

La ministre des Sports Roxana Maracineanu n’a pas tardé à réagir à l 'enquête menée par Disclose sur la pédophilie et les violences sexuelles dans le sport révélant « dysfonctionnements majeurs » dans 77 affaires et ayant fait au moins 276 victimes. Citée par L'Equipe, l’ancienne nageuse salue le travail des journalistes. « Je me réjouis de ce qui sort aujourd’hui dans la presse car c’est un sujet que j’ai porté dès mon arrivée au ministère il y a un an. […] Le fait que ces cas sortent est salutaire pour le sport, surtout pour les mineurs, pour les familles qui confient chaque mois de septembre leurs enfants à des associations sportives. »

Le cas Clamart

La ministre est aussi largement revenue sur le cas du club de natation de Clamart, où elle est licenciée, et dont un ancien entraîneur est mis en examen depuis août 2017 après une plainte pour agression sexuelle sur mineure d’une ancienne nageuse du club, âgée de 14 ans au moment des faits présumés, et qui en a aujourd’hui 22. Maracineanu joue la carte de la transparence et ne cache pas connaître l’éducateur en question.

« Ce sont des faits qui datent de 2015. La justice s’en est directement saisie car une plainte a été déposée par des parents. A l’époque, l’enquête administrative n’avait pas été ouverte tout de suite puisque le club n’en avait pas informé les services. […] A l’époque, l’entraîneur a été directement écarté et en août 2018, une enquête administrative a été ouverte, après l’enquête judiciaire. Je n’étais pas encore en poste. » Maracineanu précise en outre que l’enquête administrative portant sur l’entraîneur est toujours en cours.