« Safety Shred Days » : Pour le snowboarder Victor Daviet, « c’est notre devoir d’informer sur les risques d’avalanches »

SECURITE La troisième édition des « Safety Shred Days », qui forment les amateurs de hors-piste aux dangers de la montagne, se déroulera les 4 et 5 janvier dans la station d’Arêches-Beaufort (Savoie)

Jérémy Laugier

— 

Les riders intéressés par les Safety shred days peuvent s'inscrire pour la troisième édition, qui se déroulera à Arêches-Beaufort les 4 et 5 janvier.
Les riders intéressés par les Safety shred days peuvent s'inscrire pour la troisième édition, qui se déroulera à Arêches-Beaufort les 4 et 5 janvier. — Rémi Petit
  • Si le freestyler Victor Daviet reconnaît « avoir longtemps vécu dans le monde des Bisounours », une avalanche subie en Alaska en 2014 l’a poussé à se former sur les risques pris en hors-piste.
  • L’ancien champion de France de slopestyle, qui vit à Annecy, va même organiser pour la troisième fois les « Safety Shred Days », les 4 et 5 janvier à Arêches-Beaufort (Savoie).
  • Cet événement se voulant éducatif et ludique va permettre de sensibiliser plus de 200 amateurs de hors-piste.

Cinq ans après, le snowboarder Victor Daviet se souvient encore parfaitement de la plus grosse frayeur de sa carrière en Alaska, sur le tournage d’un film spécialisé. « Là-bas, c’est la Mecque pour les freestylers, vraiment le trip ultime, et c’était ma première fois, confie cet ancien champion de France de slopestyle. A mon troisième virage, toute une face de montagne a craqué et je ne suis pas parvenu à m’échapper. J’ai déclenché mon airbag et, par chance, je n’ai été recouvert de neige que jusqu’aux épaules. Il y avait toute une équipe avec moi, un hélicoptère et des guides, et j’ai pu m’en sortir in extremis. »

Cette « première expérience dans une avalanche » a fait office de déclic pour Victor Daviet, afin de former et de démocratiser la sécurité en montagne. D’autant qu’en 2016, il a dû secourir un autre snowboarder Salomon, l’Américain Bode Merrill, lui aussi victime d’une avalanche en Alaska. « Voir un ami dans un état inconscient m’a fait tilt, explique l’Annécien de 29 ans. Il faut qu’on soit tous mieux préparés et il n’existait pas vraiment de formation pour les jeunes freeriders, ou alors à 400 euros le week-end. »

A 29 ans, Victor Daviet s'est spécialisé dans les shootings vidéos et photos en freeride.
A 29 ans, Victor Daviet s'est spécialisé dans les shootings vidéos et photos en freeride. - Salomon

Marion Haerty et Victor de Le Rue seront de la partie

Pour un tarif abordable de 35 euros la journée, Victor Daviet organise donc pour la troisième fois les « Safety Shred Days», qui auront lieu les 4 et 5 janvier dans la station d’Arêches-Beaufort (Savoie). Ce rendez-vous de prévention et de formation à la gestion des risques en montagne a rassemblé 210 pratiquants de ski ou snowboard en hors-piste l’an passé. 90 jeunes licenciés de 6 à 16 ans seront également sensibilisés en amont de l’événement.

« En tant que passionnés de freestyle, on incite beaucoup de gens à partir en hors-piste, constate Victor Daviet. Il s’agit de sensations incroyables mais c’est notre devoir d’informer sur les risques d’avalanches. » Outre les champions du monde de snowboard freeride Marion Haerty et Victor de Le Rue, ce rassemblement éducatif et ludique de début de saison s’entoure notamment de l’association nationale pour l’étude de la neige et des avalanches (Anena) et de Johan Gaume, ancien rider pro désormais ingénieur spécialiste des avalanches.

13 personnes décédées dans des avalanches en 2018-2019 en France

Lors de la saison passée, 60 cas d’avalanches ont été recensés en France, avec plus de 100 personnes touchées, dont 13 ayant perdu la vie. L’utilisation d’un sac à dos avec airbag, d’un détecteur de victimes d’avalanche (DVA), d’une sonde et d’une pelle sera au menu de la formation. « Il faut aussi bien prendre en compte les bulletins météo et le profil des personnes avec qui on s’aventure, précise Victor Daviet. On ne dit pas qu’il ne faut pas partir en hors-piste mais qu’il faut le faire en étant formés. »

35 euros pour la journée de formation avalanche le 4 janvier ou pour celle de slalom insolite le 5 janvier. 120 euros le pack week-end avec hébergement compris. Inscriptions sur le site www.areches-beaufort.com