Ballon d'Or : Meilleur joueur, meilleur gardien, meilleur jeune… Un Français peut-il glaner une récompense ?

FOOTBALL Cinq champions du monde faisaient partie du top 15 l'an passé

J.L.

— 

Kylian Mbappé ne peut plus prétendre au trophée Kopa.
Kylian Mbappé ne peut plus prétendre au trophée Kopa. — LEQUIPE/SIPA

Si l’an dernier on a fait semblant d'y croire pour Antoine Griezmann et sa saison XXL (victoire en Ligue Europa avec l’Atletico et titre mondial avec l’équipe de France), difficile de s’enthousiasmer pour cette nouvelle édition du Ballon d'Or. Parce que tout le monde dit que Messi l’a déjà gagné, et que Mbappé, notre meilleur espoir, s’est lui-même mis hors course dans les médias ces derniers temps, « estimant que d’autres avaient été meilleurs que lui ».

Mbappé trop vieux pour le trophée Kopa

L’attaquant parisien reste pourtant le plus solide espoir de top 10 pour un joueur tricolore, au vu de l’année contrastée de Grizou ou de Pogba. Benzema ne serait pas loin de mériter d'être là aussi​, mais le Real étant passé au travers de toutes les compétitions, cela paraît compliqué d’envisager autre chose qu’un top 15 pour l’ancien lyonnais.

Restent les autres trophées ? Là aussi, la France risque bien de faire chou blanc, puisque Kylian Mbappé, qui aura 21 ans à la fin du mois, ne peut pas prétendre se succéder à lui-même au trophée Raymond Kopa. Si le milieu des Gunners Mattéo Guendouzi fait partie de la liste des dix espoirs nommés, il y a très peu de chances que la victoire dans cette catégorie échappe à Joao Felix ou à De Ligt.

Lloris, un an trop tard ?

Hugo Lloris aurait bien eu une chance de remporter le trophée Lev Yachine du meilleur gardien l’an passé, s’il avait existé, mais sa grave blessure avec Tottenham et son absence de palmarès cette saison par rapport à la concurrence le condamnent d’avance.

Chez les filles, enfin, Amandine Henry, Sarah Bouhhadi, et Wendie Renard sont à leur place parmi les 20 nommées grâce à la saison lyonnaise, mais l’échec des Bleues à la Coupe du monde (élimination en quarts), risque de peser cher dans le décompte final.