OM-OL : L’OM dénonce « une attitude inhabituelle » du DTN de l’arbitrage et allume Aulas

FOOTBALL Dans un interminable communiqué, l'Olympique de Marseille revient sur la polémique arbitrale qui a émaillé l'« olympico » de dimanche, remporté 2-1 par l'OM

J.S.-M.

— 

Oui, même toi, Jean-Mimi.
Oui, même toi, Jean-Mimi. — E. HUYNH/SIPA

Après l’olympico, le polémico ! Trois jours après la victoire de l’OM face à l’OL ( 2-1), la rencontre fait encore couler des litrons d’encre. L'Olympique de Marseille a envoyé ce mercredi un communiqué de 4.107 signes pour dénoncer « l’attitude inhabituelle » du directeur technique national de l'arbitrage​.

« Le penalty marseillais aurait dû être annulé », a déclaré Pascal Garibian mardi, ce qui a fortement agacé les Marseillais. Ils « s’étonnent que la direction technique de l’arbitrage ait pris des positions publiques à l’encontre d’une décision arbitrale 48 heures après la rencontre. »

Le « propos irresponsable » d’Aulas

L’OM dénonce aussi les prises de parole de Jean-Michel Aulas, qui a assuré que la rencontre s’était jouée dans un « Etat de non-droit. » Selon l’OM, voilà un « propos irresponsable peu propice à l’apaisement des esprits. »

Les dirigeants marseillais dénoncent néanmoins « l’acte injustifiable » d’une poignée de supporters qui ont caillassé le bus lyonnais, tout en rappelant perfidement que « les services de l’Etat avaient demandé à Lyon d’utiliser un bus banalisé », ce que 20 Minutes vous révélait dès vendredi dernier.

L’OM souhaite enfin « élever le débat » (oui oui) en proposant une série de mesures pour améliorer la transparence des décisions arbitrales : un micro sur les arbitres, les ralentis diffusés au stade, un rapport détaillé après chaque journée. Cela permettrait de « démontrer que l’arbitre demeure un homme, à qui il arrive de se tromper. » Et l’OM de conclure : « Y compris en faveur de Lyon, car c’est arrivé ! »