Les politiques prennent-ils le foot en otage?

DEBAT C'est ce que pense Michel Platini. Et vous?...

PK
— 
"Ce qui me choque (...) c'est qu'il ne se passe rien: l'encadrement, l'équipe de France, les autorités de la Fédération ne prennent pas la mesure de ce qui vient de se passer", a déclaré le porte-parole du PS Julien Dray. Il n'y voit pas "un problème de racisme" anti-français mais "un problème de respect".
"Ce qui me choque (...) c'est qu'il ne se passe rien: l'encadrement, l'équipe de France, les autorités de la Fédération ne prennent pas la mesure de ce qui vient de se passer", a déclaré le porte-parole du PS Julien Dray. Il n'y voit pas "un problème de racisme" anti-français mais "un problème de respect". — Jacques Demarthon AFP

Trois jours après les sifflets du stade de France, des voix plus mesurées commencent à s’élever pour dénoncer l’emballement médiatique. Dans le quotidien «Le Monde», Michel Platini estime que «, le football est pris en otage par le monde politique.»

«Il y a trente ans, quand je jouais avec l'équipe de France, La Marseillaise était sifflée sur tous les terrains, ajoute le président de l’UEFA. Mais à l'époque, les politiques ne s'intéressaient pas au football et ça ne choquait personne.»

L’ancienne star des Bleus y va aussi de son interprétation sur la signification des sifflets: «Je ne vois pas dans les sifflets qu'on a entendus au Stade de France un manque de respect ou une insulte à la France mais simplement des manifestations contre un adversaire d'un soir, en l'occurrence l'équipe de France, que l'on veut battre. Dans d'autres occasions, je suis certain que les mêmes jeunes qui ont sifflé La Marseillaise, mardi soir, chantent l'hymne national quand l'équipe de France dispute un match de l'Euro ou de la Coupe du monde.»

Et vous, qu’en pensez-vous? Le foot est-il pris en otage par les politiques?