NBA : Bataille de LA, hype Williamson, et Français en retrait, tout ce qu'il faut avoir en tête avant la reprise de la saison

BASKET Quelques petits repères avant de vous lever cette nuit

Thibaut Gagnepain

— 

Champion NBA en titre avec les Raptors, Kawhi Leoanrd a rejoint les Clippers à l'intersaison.
Champion NBA en titre avec les Raptors, Kawhi Leoanrd a rejoint les Clippers à l'intersaison. — DARRYL DYCK/AP/SIPA
  • Que faut-il savoir avant de se plonger dans la nouvelle saison NBA, qui débute dans la nuit de mardi à mercredi ? 20 Minutes a fait le point pour vous.
  • Il y a beaucoup de mouvements cet été. Rien que Kawhi Leonard, Kevin Durant, Kyrie Irving ou Anthony Davis ont changé d’air. De quoi largement modifier les équilibres.
  • Quels joueurs faudra-t-il suivre cette saison ? Un certain Zion Williamson, le nouveau frisson du basket américain, mais aussi Rudy Gobert. Le Français disputera peut-être son premier All Star Game.

Vous en êtes restés au titre des Raptors ? Depuis le 13 juin et le sacre historique de Toronto, la planète NBA  ne s’est pas arrêtée de tourner. Elle repart même pour un tour dans la nuit de mardi à mercredi, avec notamment un alléchant Clippers-Lakers à Los Angeles. Voilà cinq choses à savoir avant de repongler pour plus de 2.500 matchs et dix mois de chaleur.

Leonard, Irving, Durant, Davis… Ça a bien bougé

Une bague de champion et puis s’en va. MVP des dernières finales, Kawhi Leonard a quitté cet été la neige de Toronto pour le soleil de Los Angeles. Aux Clippers, il va former avec Paul George, qui arrive d’Oklahoma, l’un des duos les plus sexy de la NBA. Il y aura de la concurrence. D’abord chez les voisins des Lakers, qui ont convaincu New Orleans de leur lâcher Anthony Davis. Avec LeBron James à côté de lui, ça devrait déménager, en attendant le retour de blessure de DeMarcus Cousins. Dans un autre style, l’association Russell Westbrook (ex-Oklahoma)-James Harden aux Houston Rockets promet. Avec une question : lequel aimantera le plus de ballons ?

Autres transferts notables de l’été, l’arrivée d’Al Horford (ex-Boston) à Philadephie, celle de Kemba Walker aux Celtics ou encore de Jimmy Butler à Miami. Et surtout, on finit par le club le plus actif du mercato (ou « free agency ») : Brooklyn. Les Nets ont frappé très fort avec l’arrivée de trois All-Stars : Kyrie Irving, DeAndre Jordan et… Kevin Durant. Seul souci, ce dernier doit soigner son tendon d’Achille droit et sera absent une grande partie de la saison.

Pas un mais plusieurs favoris

Le règne des Warriors terminé, cette nouvelle saison NBA s’annonce très ouverte. D’abord parce que Golden State a donc perdu Durant et que les partenaires de Stephen Curry ne semblent plus aussi dominants. Longtemps dans leur ombre, les Rockets ne demandent qu’à les enfoncer. Avec leurs serials shooteurs Harden-Westbrook, rien n’est impossible. Dans cette conférence ouest, il faudra aussi compter avec les deux clubs de LA. Difficile d’imaginer King James rater deux années de suite les play-off. Et une fois qu’il y ait…

A l’Est, le champion en titre, Toronto, paraît facilement détrônable. Meilleure équipe l’an passé en saison régulière, Milwaukee a tout pour prendre le leadership avec un MVP (Giannis Antetokounmpo) et un effectif stabilisé. A moins que le Philadelphie de Joël Embiid ne vienne mettre tout le monde d’accord.

Le frisson Williamson

Voilà le nouveau bonbon du basket américain : Zion Williamson. Un phénomène de 129 kg (pour seulement 2,01 m) prêt à « choquer le monde » comme il l’écrivait sur Twitter en 2016. Depuis, le gamin de Salisbury, en Caroline du Nord, a brillé avec la prestigieuse université de Duke. Il n’a pas remporté le titre NCAA mais en a été élu meilleur joueur avec 22,6 points et 8,9 rebonds par match. De quoi être drafté en premier au printemps par les Pelicans, où il n’a fait que croiser Anthony Davis. Séduisant en présaison (23 points de moyenne), Williamson est maintenant très attendu dans le grand monde.

LeBron James himself l’a même déjà adoubé en évoquant ses capacités physiques « insensées ». « Des athlètes comme ça, on en voit un par génération », a lui lancé Kevin Durant alors que le coach des Spurs, Gregg Popovich, a parlé d’une « combinaison incroyable de rapidité et de force ». Ça pose un joueur… Seule réserve émise au sujet de l’ailier fort, la possible fragilité de son physique de buffle. Comme en février dernier lorsqu'il avait explosé sa chaussure, « Zion » s’est blessé au genou. Il faudra un peu attendre pour voir le phénomène sur les parquets.

Gobert enfin All Star ?

Depuis Tony Parker et Joakim Noah en 2014, plus aucun Français n’a disputé le All Star Game. Et si c’était enfin l’année de Rudy Gobert ? Le pivot sera encore le principal candidat du camp tricolore. Ses progrès constants en attaque plaident pour lui, surtout s’il continue à être monstrueux de l’autre côté du terrain. Un troisième titre d’affilée de meilleur défenseur de la Ligue serait aussi historique : il égalerait Dwight Howard.

Autres Français à suivre, Evan Fournier (Orlando) et Frank Ntilikina (New York). Le premier aura encore la mission d’emmener le Magic en play-off alors que le second se retrouve à un tournant de sa jeune carrière. Soit il s’affirme avec les Knicks et son avenir en NBA peut s’éclaircir, soit il replonge dans une franchise où la crise n’est jamais loin. Si les deux restent dans la lignée de leur excellent Mondial avec les Bleus cet été, pas d’inquiétude.

Au total, les Frenchies seront 11 cette saison outre-atlantique. Des historiques Nicolas Batum (Charlotte) et Ian Mahinmi (Washington) aux p’tits nouveaux, Vincent Poirier (Boston), Sekou Doumbouya (Detroit), Jaylen Hoard (Portland) et Adam Mokoka (Chicago).

La NBA arrive en France

Réservez votre 24 janvier. C’est une première : la NBA se délocalise en France. Le match entre Milwaukee et Charlotte est programmé à l’AccorHotels Arena de Paris. Soit l’occasion d’admirer en chair et en os The greek freak Giannis Antetokounmpo ou… Nicolas Batum. Voire un certain Michael Jordan, le propriétaire des Hornets.

En cas de succès populaire, l’expérience pourrait être renouvelée en 2021. Autant dire que c’est gagné d’avance.