«On reviendra»... Battus en finale par Toronto, les Golden State Warriors pensent déjà à la suite

BASKET Double champion en titre, Golden State a manqué la passe de trois

G.B. avec AFP

— 

Steph Curry
Steph Curry — Frank Gunn/AP/SIPA

Alors qu’on leur promettait un troisième titre consécutif avant même le début de la saison, les Golden State Warriors ont été battus en finale par Toronto (4-2). Les Raptors ont remporté le sixième match sur le fil (114-110) pour s’offrir le premier titre NBA de leur histoire.

« Je veux féliciter Toronto, c’est une équipe fantastique, qui défend bien, qui fait bien et vite circuler le ballon, qui a un superbe style de jeu », a loué Steve Kerr, l’entraîneur des Warriors, beau joueur, après la rencontre. « Je suis très content pour eux. Remporter le titre est le but ultime et beaucoup de leurs joueurs méritaient ce titre, ce sont de beaux champions. »

Pas de Durant, plus de Thompson…

Minés par les blessures, les Warriors ont dû faire sans Kevin Durant, blessé au tendon d’Achille, quelques minutes après son retour au match précédent et de Klay Thompson, victime d’une rupture de ligament croisé du genou gauche, en plein milieu de ce dernier match. L’arrière californien était pourtant revenu tirer ses lancer-francs, et souhaitait rester sur le terrain, avant d’être contraint à la sortie par le staff médical.

« Quand Klay se blesse et quand on me dit qu’il ne peut plus jouer, je me dis : "C’est une blague ? Il faut que cela s’arrête !". Mais c’est le basket, constate Kerr, défait. Je ne sais pas si c’est dû à l’enchaînement de cinq saisons où on a joué à chaque fois plus de 100 matchs, si c’est une sorte d’usure, mais cela nous a clairement fait mal. » Même impression pour Stephen Curry, qui rappelle que « quand Klay est sorti, il jouait à un niveau incroyable, c’est dur à digérer ».

Run it back

Malgré cette défaite, les Warriors estiment qu’ils ne sont pas arrivés en fin de cycle. Ils veulent déjà repartir pour une nouvelle saison à tutoyer les sommets. « C’est dur de perdre une finale, mais notre histoire n’est pas terminée, assure Curry. Quand on voit que ce match et cette finale se jouent sur une seule possession de balle après tout ce qu’on a traversé durant ces play-offs, on peut être fiers de ce qu’on a accompli. Je ne pense pas que cela soit la fin pour nous. C’est dans notre ADN, c’est dans notre état d’esprit et je ne parierais pas contre nous la saison prochaine et au-delà. »

D’ailleurs Draymond Green a tenu à prévenir le reste de la Ligue. Même sans Durant et Thompson la saison prochaine, il faudra compter sur les Warriors : « Je pense que tout le monde se dit maintenant que c’est la fin pour nous, mais ce n’est pas très malin, on n’est pas finis. On a perdu cette finale, ce n’était pas notre saison, mais cela arrive parfois. J’entends beaucoup de gens qui disent que c’est la fin pour nous, que c’est la fin d’un cycle et tout ce genre de blabla. Mais je ne suis pas d’accord, on reviendra. »