La Kenyane Kosgei explose le record du marathon féminin vieux de 2003

EXPLOIT Elle a terminé le marathon de Chicago en 2h14

J.L. avec AFP

— 

Brigid Kosgei a battu le record du marathon à Chicago.
Brigid Kosgei a battu le record du marathon à Chicago. — Richard Lee/BPI/REX/SIPA

La Kényane Brigid Kosgei a battu le record du monde du marathon dimanche à Chicago, en 2 h 14 min 04 sec, effaçant des tablettes la Britannique Paula Radcliffe, dont le record datait de 2003.

Au lendemain de l'exploit de son compatriote Eliud Kipchoge, premier homme à courir le marathon sous les deux heures (1h59 min 40 sec) dans des conditions non homologuées à Viennes, Kosgei, 25 ans, enlève 1 minute et 21 secondes au précédent record, établi par Paula Radcliffe le 13 avril 2003 à Londres. Un mois après avoir couru début septembre le semi-marathon le plus rapide de l'histoire (1 h 04 min 28 sec, un record toutefois non homologué), elle s'impose pour la deuxième année consécutive à Chicago et remporte son deuxième marathon de l'année après Londres en avril.

Accompagnée par deux lièvres, Kosgei est partie très vite et est toujours restée dans les clous du record. Elle explose sa précédente marque de plus de 4 minutes, et devance après les 42,195 km de course les Ethiopiennes Ababel Yeshaneh (2h20.51) et Gelete Burka (2h20.55).

Chez les hommes, c'est le Kenyan Lawrence Cherono qui l'emporte en 2 h 05 min 45 sec, dans une course qu'il a terminé au sprint devant les Ethiopiens Dejene Debela (2h05.46) et Asefa Mengstu (2h05.48). Le Britannique Mo Farah, vainqueur l'année dernière à Chicago, termine 8e en 2 h 09 min 58 sec. Son rival attendu, l'Américain Galen Rupp a abandonné.